Vikings, Normands, Carolingiens... aux passionnés de l'histoire Index du Forum

Vikings, Normands, Carolingiens... aux passionnés de l'histoire
Forum d'amateurs de la reconstitution historique

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

[Militaire] [Rapport de bataille] 1053 - Civitate

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Vikings, Normands, Carolingiens... aux passionnés de l'histoire Index du Forum -> Sources, projets et discussions histos -> Normand XIème siècle
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Gerulf
Modo Dux ! Modo Rex !


Inscrit le: 04 Jan 2011
Messages: 553
Localisation: Occident
Masculin

MessagePosté le: Mer 18 Juil 2012 - 18:06    Sujet du message: [Militaire] [Rapport de bataille] 1053 - Civitate Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
En 1053, une coalition est formée pour chasser les Normands d'Italie. La bataille a lieue le 18 juin 1053.

Normands : Normands, Calabrais et Slaves
Coalition : Armée Byzantine, Lombards, Souabes et milices Italiennes

Avant que les Normands ne rencontrent l'armée papale à Civitate, l'armée Byzantine menée par Argyros est vaincue par Onfroi de Hauteville. Une fois l'armée Byzantine détruite, l'armée d'Onfroi rejoint le reste de l'armée Normande et font marche vers le reste des forces de la coalition. La rencontre a lieu à côté de Civitate.


Forces en présence :

Normands
Aile droite : Richard d'Aversa avec une cohorte de cavalerie
Centre : Onfroi avec des cavaliers et des piétons
Aile gauche : Robert Guiscard avec ses gens de Calabre (cavaliers et piétons)

Coalition
Aile gauche : Impériaux : Lombards et Souabes (piétons et cavaliers)
Aile droite : Italiens (piétaille)

[Je rajouterai plus tard des cartes avec les mouvements de troupes]

Dans un premier temps, des négociations s'engagent. Les Normands demandent la paix, les Lombards les menacent de mort si ils ne quittent pas ces terres. Les négociations aboutissent à l'affrontement.

« Ils (les Souabes) se moquent de la stature des Normands, plus petite
A l'évidence que la leur, et il n'ont cure des messages de ceux
Qui ne les égalaient ni par le nombre ni par la force. »
Ces esprits orgueilleux (les impériaux) s'adressent au pape en ces termes :
« Ordonne aux Normands de quitter les terres Italiennes,
De déposer les armes, de rejoindre le pays de leurs pères.
S'ils refusent, qu'aucun pacte de paix conclu avec eux
Ne soit accepté par toi, nous le voulons ainsi, et n'ai cure de leurs messages.
Ils n'ont pas encore goûté à l'épée des impériaux.
Qu'ils périssent par l'épée, ou qu'ils soient contraints de partir,
Et que, contre leur gré, ils abandonnent ce sol, puisqu'ils n'y renoncent pas de leur plein gré. »
Guillaume de Pouille

Richard d'Aversa va s'occuper des Italiens pendant que Onfroi et Robert affronteront les Impériaux.

« […] à l'aile droite,
Prit place le comte d'Aversa, Richard,
Chargé d'affronter les Lombards. Il était accompagné de la première
Et célèbre cohorte de cavaliers, et la cohorte disposée au centre,
Onfroi, chargé d'affronter les intrépides guerriers Souabes,
La prit sous son commandement. Pour garder l'aile gauche,
Son frère Robert fut désigné, à la tête de ses gens de Calabre,
Et lorsqu'il jugerait venu le moment de les secourir, il se trouverait prêt
A porter secours à ses compagnons, et à refaire leurs forces. »
Guillaume de Pouille [II, 183-191]

« L'aile droite des impériaux en face de deux ailes
Avait été disposée. Les Italiens, regroupés tous ensemble, au même endroit,
Se tenaient de l'autre côté : en effet, au cœur du combat,
Ils ignoraient l'art de disposer leurs troupes en bon ordre. »
Guillaume de Pouille [II, 192-195]

Richard se lance avec sa cohorte de cavalerie contre les Italiens. Ces derniers n'encaissent pas le choc. Ils fuient à travers la plaine et les collines en désordre. Beaucoup meurent dans leur fuite.

« Richard, le premier, porte les armes contre les Italiens
Et, il attaque hardiment. Les Italiens ne soutiennent pas le
Choc, leurs forces sont culbutées. La panique les saisit tous,
Ils se lancent dans la fuite, à travers la plaine, à travers
Les collines, en désordre. Beaucoup tombèrent, étendus à terre,
Dans l'élan de la fuite. Ils meurent sous les coups des flèches et des épées. »
Guillaume de Pouille [II, 196-201]

De son côté, Onfroi engage le combat contre les Souabes, d'abord à distance à coup de flèches et de carreaux puis s'en suis un farouche corps-à-corps. C'est un combat à mort entre les Normands et les Souabes.

« Contre Onfroi, qui ne redoutait pas la guerre, les Souabes
Engagent le combat ; le premier, de loin, à coup de flèches,
Onfroi les attaquent et, par les flèches ennemies, lui-même
A son tour attaqué ; enfin l'un et l'autre adversaire recourt
Aux armes blanches et de part et d'autre, de formidables coups
Sont portés par l'épée ; là des corps humains, fendus depuis le crâne,
S'offrent à la vue, là des chevaux fendus avec leurs cavaliers. »
Guillaume de Pouille [II, 210-216]

Robert voyant son frère et les siens en danger, intervient avec ses hommes. Les Normands prennent l'avantage.

« Alors Robert voit son frère aux prises avec des ennemis
Acharnés à le contrer, et il voit que son frère à aucun prix
Ne veut céder ; en compagnie du comte Girard
Venu l'épauler de son aide, suivi de ses Calabrais
Placés sous son commandement et livrés à ses soins,
Il se rue, plein de fougue et d'audace, au milieu de l'ennemi,
De sa lance il le transperce, de son épée il le décapite,
Et, de ses vaillantes mains, il lui porte de coups terribles ;
Il combat d'une façon et de l'autre, sa lance ne frappe pas à vide, son épée
Ne frappe pas à vide, là où il décide de diriger son bras,
Trois fois jeté à bas de cheval, trois fois il reprend ses forces,
Et, grandi, il revient au combat ; sa fureur elle-même l'aiguillonne,
Plein de fougue qui, à la rencontre d'un obstacle,
Devient furieux, plus exaspéré que par des animaux plus redoutables,
Brûlant de colère ; il ne fait plus de quartiers ;
Il emporte, il dévore, et cequ'il ne peut dévorer
Il le lacère, et il harcèle à mort tout le troupeau. »
Guillaume de Pouille [II, 226-233]

Les Souabes, faisant honneur à leur réputation de guerriers tenaces préfèrent mourir jusqu'au dernier plutôt que de fuir. Robert et les siens font un massacre dans les rangs Souabes. Ils se vengent alors des moqueries envers leur « petite stature ».

« Les Souabes qui s'entêtent à résister ainsi, de diverses morts,
Sans relâche, Robert les tue ; ici il coupe les pieds,
Là il coupe les mains ; là encore il tranche la tête avec le corps ;
Il transperce les côtes après avoir fendu le crâne ; ces grands
Corps une fois coupés sont devenus égaux aux plus petits.
Il montre que la palme de la bravoure ne revient pas uniquement
Aux grands corps, que souvent les plus petits en ont à revendre.
Au cœur du combat, comme on le reconnut après la bataille,
Vainqueurs et vaincus avaient portés des coups d'une force inouïe. »
Guillaume de Pouille [II, 234-243]

Richard d'Aversa ayant terminé sa confrontation avec les Italien, il revient prêter main forte au reste de l'armée, permettant d'achever ce bain de sang et de remporter la victoire.

« La glorieuse armée de Richard
Amenée en renfort de la victoire, cause de la grande affliction
Des ennemis , et, misérables, ils périssent de diverses
Morts, et d'une si grande multitude il n'en resta pas un. »
Guillaume de Pouille [II, 253-256]

Le contingent Souabes est annihilé et les Normands arrivèrent devant le pape et ses clercs. Ils étaient, à l’évidence couverts de sang et leur inspiraient la peur : « Le pape avait peur et les clercs tremblaient ». Mais... les Normands se prosternèrent devant lui.

« Certains cavaliers se prosternèrent de tout leur corps ; d'autres revêtus de vêtement de soie couverts de poussière se jetèrent brusquement aux pieds du pape. Le vénérable pontife les accueillit avec la simplicité d'une colombe et, avec bonté, il leur prescrivit d'accomplir une digne pénitence. Il leur prodigua bien d'autres paroles. Enfin, il leur donna la bénédiction et les renvoya chez eux. A leur tour les Normands promirent par serment de lui être en tout fidèles, et de le servir à la place de ceux qu'il avait perdus. »
Moine Bénéventin anonyme

Le pape est ensuite conduit dans la ville de Bénévent où il est gardé captif par les Normands pendant dix mois.


Documentation :
Guillaume de Pouille, De gesta de Roberti Wiscardi
Michel Grenon et Jean Deuve, Conflits sud-Italiens et royaume Normand
Huguette Taviani-Carozzi, La terreur du monde Robert Guiscard et la conquête normande en Italie
Les membres suivants remercient Gerulf pour ce message :
Svanhildr (19/07/12), Frank Sigvaldson (21/07/12), Almut (23/07/12), Xav (24/07/12)


Dernière édition par Gerulf le Ven 18 Oct 2013 - 20:05; édité 2 fois
Revenir en haut
Svanhildr
Modo Varègue


Inscrit le: 26 Juin 2011
Messages: 950
Localisation: Rennes
Féminin

MessagePosté le: Jeu 19 Juil 2012 - 17:05    Sujet du message: [Militaire] [Rapport de bataille] 1053 - Civitate Répondre en citant

c'est "drôle" de se prosterner devant son prisonnier!

(et depuis quand les normands sont petits? o.0)
_________________
Princesse trashou
Revenir en haut
Frank Sigvaldson
Modérateur global


Inscrit le: 23 Déc 2010
Messages: 5 668
Localisation: Vexin
Masculin

MessagePosté le: Sam 21 Juil 2012 - 08:56    Sujet du message: [Militaire] [Rapport de bataille] 1053 - Civitate Répondre en citant

Moi ces histoires de droite et de gauche ça m'énerve ! suivant comment on est tourné ça change tout ! Quand on parle tactique militaire il faut utiliser des termes professionnels !!!


Bref ^^
Svanhildr, ouai... enfin, ça reste quand même le récit d'un moine le coup de la prosternation, nulle doute qu'on lui aura rendu hommage, mais la description est peut-être un peu enjolivée...
Merci Gerulf, c'est très intéressant !!
Revenir en haut
Svanhildr
Modo Varègue


Inscrit le: 26 Juin 2011
Messages: 950
Localisation: Rennes
Féminin

MessagePosté le: Sam 21 Juil 2012 - 15:44    Sujet du message: [Militaire] [Rapport de bataille] 1053 - Civitate Répondre en citant

on a pas tous le vocabulaire pro, il va faire une jolie carte pour les incultes (genre moi)

c'est ce que je pense aussi, on commence à avoir l’habitude avec ce genre de texte^^ c'est ce qu'on appelle... la bienséance?
_________________
Princesse trashou
Revenir en haut
Gerulf
Modo Dux ! Modo Rex !


Inscrit le: 04 Jan 2011
Messages: 553
Localisation: Occident
Masculin

MessagePosté le: Sam 21 Juil 2012 - 16:09    Sujet du message: [Militaire] [Rapport de bataille] 1053 - Civitate Répondre en citant

Frank Sigvaldson a écrit:

Moi ces histoires de droite et de gauche ça m'énerve ! suivant comment on est tourné ça change tout ! Quand on parle tactique militaire il faut utiliser des termes professionnels !!!


Oui, c'est un peu le bazar. Je me suis trompé pour la coalition : les Italiens sur l'aile droite en face de l'aile gauche et du centre Normand. Les impériaux forment l'aile gauche. Sorry...
Tu veux que je change des termes ?

Oui, chaque chroniqueur a sa vision des choses et décrit les événement à sa façon. Faut en tenir compte.
Pour la fin, dur à dire. Ça a été écrit par un moine Bénéventin donc il met en valeur le pape (son supérieur).
Revenir en haut
Frank Sigvaldson
Modérateur global


Inscrit le: 23 Déc 2010
Messages: 5 668
Localisation: Vexin
Masculin

MessagePosté le: Sam 21 Juil 2012 - 21:55    Sujet du message: [Militaire] [Rapport de bataille] 1053 - Civitate Répondre en citant

haha, désolé les gars, je suis peut-être un peu trop dans Kaamelott ^^ je reprenais les conneries de Perceval au cours d'un épisode où ça parle tactique militaire, pas de souci, aile gauche, aile droite, ça a du sens car c'est en fonction de la direction du centre Wink

Par contre, ce qu'il serait bien c'est de donner la position des forces en présence, exemple :
Normands au Sud, coalition à l'Est...
Les membres suivants remercient Frank Sigvaldson pour ce message :
Mynach Naomon (01/12/14)
Revenir en haut
Xav
Héritage Historique


Inscrit le: 01 Jan 2011
Messages: 1 556
Localisation: Strasbourg
Masculin

MessagePosté le: Mar 24 Juil 2012 - 00:24    Sujet du message: [Militaire] [Rapport de bataille] 1053 - Civitate Répondre en citant

moi j'estime que quand on parle tactique militaire, il faut employer des termes précis Very Happy
_________________
And there is despair underneath each and every action
Each and every attempt to pierce the armour of numbness
Burning bridges becomes a habit to support
And the front line expands like there's no tomorrow
Revenir en haut
Frank Sigvaldson
Modérateur global


Inscrit le: 23 Déc 2010
Messages: 5 668
Localisation: Vexin
Masculin

MessagePosté le: Mar 22 Juil 2014 - 16:08    Sujet du message: [Militaire] [Rapport de bataille] 1053 - Civitate Répondre en citant

allez Gerulf, on veut les autres rapports, les autres !!! les autres !!!
Revenir en haut
Gerulf
Modo Dux ! Modo Rex !


Inscrit le: 04 Jan 2011
Messages: 553
Localisation: Occident
Masculin

MessagePosté le: Mar 29 Juil 2014 - 16:34    Sujet du message: [Militaire] [Rapport de bataille] 1053 - Civitate Répondre en citant

Je dois pouvoir relater d'autres batailles dans ma doc. ^^
Revenir en haut
Mynach Naomon
Membres


Inscrit le: 27 Oct 2014
Messages: 12
Localisation: Normandie
Masculin

MessagePosté le: Lun 1 Déc 2014 - 02:20    Sujet du message: [Militaire] [Rapport de bataille] 1053 - Civitate Répondre en citant

Frank Sigvaldson a écrit:
haha, désolé les gars, je suis peut-être un peu trop dans Kaamelott ^^ je reprenais les conneries de Perceval au cours d'un épisode où ça parle tactique militaire, pas de souci, aile gauche, aile droite, ça a du sens car c'est en fonction de la direction du centre Wink

Par contre, ce qu'il serait bien c'est de donner la position des forces en présence, exemple :
Normands au Sud, coalition à l'Est...





.......Ouais c'est pas faux! 
_________________
"Le sémitisme c'est l'ombre dans le tableau de la civilisation, le mauvais génie de la terre. Nous devons revenir à la destinée antique de la race humaine!"

Gustave Tridon
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 17:45    Sujet du message: [Militaire] [Rapport de bataille] 1053 - Civitate

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Vikings, Normands, Carolingiens... aux passionnés de l'histoire Index du Forum -> Sources, projets et discussions histos -> Normand XIème siècle Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com