Vikings, Normands, Carolingiens... aux passionnés de l'histoire Index du Forum

Vikings, Normands, Carolingiens... aux passionnés de l'histoire
Forum d'amateurs de la reconstitution historique

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

[Culture] Sur les classes sociales en général

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Vikings, Normands, Carolingiens... aux passionnés de l'histoire Index du Forum -> Sources, projets et discussions histos -> Viking VIIIème - XIème siècle
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Frank Sigvaldson
Modérateur global


Inscrit le: 23 Déc 2010
Messages: 5 770
Localisation: Vexin
Masculin

MessagePosté le: Sam 15 Jan 2011 - 21:12    Sujet du message: [Culture] Sur les classes sociales en général Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
Certains textes comme Grágás (texte de loi islandais mis par écrit au début du XIIe siècle mais censé dater de la fin du Xe siècle), ou encore des éléments de l'Edda poétique comme Rígsþula (poème - dont le plus vieux manuscrit nous étant parvenu date du XIVe siècle, cependant il est estimé dater d'avant le Xe siècle - dans lequel le dieu Heimdall enfante les différentes castes de la culture scandinave) nous offrent une vision (même si partielle et sujette à interprétations) assez claire de l'organisation de la société scandinave du Xe siècle pour la Norvège et l'Islande.



Les trois castes


Il est à noter que le système des castes ne ressemble pas à un cloisonnement social ferme, en cela que l'on pouvait passer d'une caste à une autre. De plus, les lois citées ici provenant principalement d'Islande, il convient de ne pas les accepter comme universellement répandues dans toute la Scandinavie à l'époque. Même si de nombreux Norvégiens sont venus coloniser l'Islande et qu'on peut en déduire qu'ils ont apporté avec eux les lois de leur pays natal, il convient tout de même d'aborder les passages concernés avec un certain recul.

La caste des esclaves, ou þræll
est la première des castes créées par l'intervention de Heimdall.



  • De la peau noire des esclaves

Le poème Rígsþula fait naître les esclaves ; le passage suivant décrit la naissance d'un petit garçon aux cheveux noirs et à la peau basanée.
 
Citation:

 Jóð ól Edda jósu vatni,
hörvi svartan, hétu Þræl.




Bien qu'un lecteur néophyte pourrait comprendre que les esclaves puissent être complètement noirs de peau, il convient de rapprocher ce passage avec celui de la strophe 10 du poème, où le type vestimentaire des esclaves vient expliquer la coloration de leur peau :


 
Citation:

 Þar kom at garði gengilbeina
aurr var á iljum, armr sólbrunninn



 

La jeune fille va pieds nus et a les bras brûlés par le soleil : les vêtements d'un esclave n'ont pas pour vocation d'être fastueux, bien au contraire, ils laissent à découvert certaines parties de son corps, ce qui explique la couleur de peau du petit esclave à naître à quelques strophes de là : leur peau subit les outrages du travail acharné et du temps, elle ne reste pas protégée derrière des vêtements de qualité comme c'est le cas pour les hommes libres et encore plus pour les nobles.
Cette interprétation est totalement dans l'esprit de la strophe 8 du poème où le jeune esclave se résume à une longue description d'offenses physiques faites par une vie de dur labeur, avant même qu'il ne grandisse !


  • Le statut et les droits des esclaves

La loi islandaise Grágás spécifie qu'un voleur peut être livrée à la personne qu'il a volée et devenir son esclave. Il était également possible d'acheter des esclaves en Scandinavie ou ailleurs comme l'illustre Laxdæla saga où une femme est achetée pour devenir une concubine.
On peut soupçonner que les prises lors de raids ont pu constituer une bonne  partie des esclaves détenus par les vikings (exemple de la colonisation de l'Islande où les pionniers mènent un raid en Irlande sur leur chemin pour se fournir en esclaves : Landnámabók).
Un principe de précaution aurait été de ne pas détenir assez trop d'esclaves dans une ferme isolée afin de limiter les risques de révolte (illustrés par différentes sagas). Le surnombre des esclaves était aisé à éviter en cela que les fermes employaient souvent des hommes libres qui travaillaient en équipe avec les esclaves (bien que nous puissions supposer que ces derniers se soient retrouvés avec les corvées les plus ardues).

Les esclaves sont considérés comme des meubles, ils n'ont aucun droit à l'héritage ni à l'exercice du commerce, et il dépend entièrement de son maître. Les esclaves pouvaient être mis à mort lorsqu'ils devenaient un fardeau (maladie, vieillesse..) mais possédaient cependant des droits. Ils pouvaient se marier et avaient le droit de venger un quelconque outrage fait à leur épouse. Ils pouvaient également faire des économies, et de ce fait, racheter leur liberté. Ils devenaient alors des esclaves libérés qui comptent parmi les Karls.


  • Les serfs
Cette caste comprend également les Karls (voir ci-après) tombés en servitude, et qui deviennent ce que nous avons tendance à associer à des "serfs".
Les "serfs" peuvent provenir de n'importe quelle classe, il s'agit en général de scandinaves incapables de payer leur dette, et qui partent donc servir leur créancier jusqu'à ce qu'ils aient pu racheter leur liberté par le travail.




La caste des hommes libres, ou Karls est la seconde caste créée par Heimdall.
On suppose que la grande majorité des scandinaves appartenait à la caste des hommes libres.


Les Karls étaient les gens du commun, fermiers, artisans, propriétaires terriens, etc.


  • L'importance du domicile

Le domicile est particulièrement important au regard de la loi Islandaise en cela que les accusations doivent être portées devant le conseil régional dont dépend l'accusé. Quelqu'un sans domicile ne peut donc être accusé.
Allant dans ce sens, une loi stipule la possibilité de changer sa domiciliation une fois par an, sur un certain nombre de jours.


  • Les droits des Karls

Les Karls ont le droit de s'exprimer librement, de porter les armes, etc. Ils sont protégés par la loi et ont la possibilité de s'exprimer sur le sujet des affaires publiques.
L'Islande ne comportant pas de Jarls, beaucoup de jeunes Karls sont réputés être partis à l'Est afin de rejoindre la compagnie d'un Jarl en quête d'honneurs et de prestige.


  • Le Goði

Le plus haut statut parmi les Karls était celui de Goði, décrit comme un chef local représentant l'autorité légale et administrative. Il est également connu pour bénéficier d'une relation privilégiée avec les dieux, il est vu comme une sorte de prêtre.
Sa charge, appelée Goðorð, qui était en général héréditaire pouvait éventuellement être remise en question si le Goði venait à négliger ses administrés (il faut savoir que le fait de se placer sous l'autorité d'un goði était purement volontaire et non forcé, on avait le droit de choisir son Goði)


  • Le propriétaire terrien

Juste après viennent les propriétaires terriens qui sont par définition aisés : les terres arables étant bien insuffisantes en nombre pour que chacun puisse jouir de la sienne, beaucoup de Karls travaillent pour ceux qui possèdent les terres.


  • Les marchands

Bien qu'ils puissent ne pas détenir de terre pour leur compte, les marchands sont tenus au même rang que les propriétaires terriens.


  • Les artisans, fermiers, pêcheurs ... 

Ils forment la base de la caste des hommes libres. Ils sont considérés moins bien que les marchands, mais mieux que les anciens esclaves.
En Norvège, certaines familles étaient considérées comme "intendantes" ; elles s'occupaient de la ferme pendant l'absence du propriétaire, et lui payaient un loyer annuel.


  • Les anciens esclaves

Ils sont des hommes libres, mais considérés comme d'un niveau social particulièrement bas. Une fois tombé en esclavage, un homme ne peut jamais regagner pleinement son honneur perdu.
En cas de décès sans héritier d'un ex-esclave, son ancien propriétaire pouvait récupérer ses bien.
En Islande, les enfants des anciens esclaves ne subissent pas le déshonneur que portent leurs géniteurs ; en Norvège par contre, il c'est à partir de la quatrième génération où l'engeance de l'esclave libérée est considérée comme n'importe quel autre Karl.


  • Les mendiants et les vagabonds

Bien qu'ils soient socialement dans la caste des hommes libres, les mendiants et les vagabonds sont vus avec encore moins d'égard que les anciens esclaves, et peuvent être traités en conséquence.
En l'occurrence, selon la loi Islandaise Grágás, on peut se saisir des biens d'un vagabond. On a même le droit de le castrer, même si cela entraîne sa mort.



La caste des seigneurs, ou Jarls est la dernière des castes créées par Heimdall


  • Statut et obligations du Jarl

Les Jarls étaient considérés comme tels grâce à leurs possessions initialement, qui étaient mesurées en termes de gens (nombre de suivants), d'or (objets de valeur en général), de navires et de terres.
Le fils aîné d'un Jarl sera généralement Jarl à son tour. Cependant, même un Karl pouvait devenir Jarl s'il avait assez de soutien pour s'élever à cette position.
Les prérogatives du Jarl sont de garantir la sécurité autant que la prospérité, et de défendre l'honneur de ses gens.
Dans le poème Rígsþula le rôle du Jarl est clairement orienté vers l'aspect guerrier où il est dit que celui-ci apprend à fabriquer les armes et à les manier.

Le statut de Jarl (ou de roi) ne confère pas un aspect divin (rappelez-vous de l'épisode où Rollon laisse le soin à l'un de ses hommes de baiser les pieds du roi de France... ce dernier en est littéralement tombé à la renverse !)
Le Jarl est un homme qui se distingue par ses capacités guerrières, sa générosité envers ses compagnons (il était commun pour le Jarl de fournir nourriture et boisson, d'offrir vêtements et armement à ses compagnons), et ses qualités de meneur d'hommes.




  • Les poètes

Les poètes sont considérés avec le même égard que les Jarls en cela qu'ils véhiculaient la culture orale au travers des générations. Ils étaient donc très estimés.




Les "sans-caste" : il existe plusieurs catégories de personnes qui ne sont incluses dans aucune des trois castes vues plus haut.

Ces hommes et femmes évoluent en marge de la société (que ce soit par choix ou par obligation) et ne lui sont donc pas affiliée.
Par exemple, les magiciens, les sorcières ou les voyants, les hors la loi. Un hors la loi n'a pas plus de valeur qu'un animal errant, et peut être tué sans crainte au regard de la loi.
Les lois danoises considèrent d'ailleurs les hors la loi comme des hommes (déjà) morts.
  
  
Revenir en haut
Hrodwulf
Héritage Historique


Inscrit le: 26 Jan 2013
Messages: 757
Localisation: RENNES
Masculin

MessagePosté le: Ven 15 Fév 2013 - 18:11    Sujet du message: [Culture] Sur les classes sociales en général Répondre en citant

Quelqu'un aurait-il des sources assez conséquentes sur les Storboendr? Quels emplois ou fonctions exerçaient-il? Je n'ai rien d'assez pertinent sur ce sujet.
Revenir en haut
Frank Sigvaldson
Modérateur global


Inscrit le: 23 Déc 2010
Messages: 5 770
Localisation: Vexin
Masculin

MessagePosté le: Ven 22 Fév 2013 - 14:32    Sujet du message: [Culture] Sur les classes sociales en général Répondre en citant

Sources assez conséquentes ? je te conseillerais éventuellement de fouiller dans les sagas Islandaises, mais là à froid :s
Revenir en haut
Hrodwulf
Héritage Historique


Inscrit le: 26 Jan 2013
Messages: 757
Localisation: RENNES
Masculin

MessagePosté le: Ven 22 Fév 2013 - 21:18    Sujet du message: [Culture] Sur les classes sociales en général Répondre en citant

Pk pas, je vais voir ce que je trouve, et en moins conséquent? :p
Revenir en haut
Svanhildr
Modo Varègue


Inscrit le: 26 Juin 2011
Messages: 953
Localisation: Rennes
Féminin

MessagePosté le: Sam 23 Fév 2013 - 10:42    Sujet du message: [Culture] Sur les classes sociales en général Répondre en citant

je suppose que cela fait surtout référence à l'Islande, peut etre des premiers boendr qui se sont partagés les terres (et sont devenues des sortes de découpage régionale de l'Islande pour la gestion économique et politique) bref les premiers immigrés d'un certain niveau de richesse et d'une importance capitale dans la modélisation et la gestion du pays?

faut aller voir précisément dans le Landnamabok et dans L'Islande des vikings de Byock

(j'ai craqué j'ai commandé la saga, je l'aurai dans la semaine si tu as besoin  je suis faiiiible )
_________________
Princesse trashou
Revenir en haut
Runi Arnsbjörnson
Anciens du forum


Inscrit le: 27 Juin 2011
Messages: 678
Localisation: clichy
Masculin

MessagePosté le: Sam 23 Fév 2013 - 18:52    Sujet du message: [Culture] Sur les classes sociales en général Répondre en citant

je dois avoir ça, mais qu'est ce que tu cherches exactement ?

des sources de manière générale ? sociologiques ? géographiques ? ethniques ?
tu ne trouveras pas de sources primaires déjà... des secondaires peut être qq unes mais surtout des tertiaires en fait. bref précise ta question et j'essayerai de répondre au mieux
_________________
DEMACIAAAAA !!
Revenir en haut
Hrodwulf
Héritage Historique


Inscrit le: 26 Jan 2013
Messages: 757
Localisation: RENNES
Masculin

MessagePosté le: Dim 24 Fév 2013 - 04:42    Sujet du message: [Culture] Sur les classes sociales en général Répondre en citant

Bah en clair, j'aimerais savoir qu'elles pouvaient être précisément les activité des Storboendr (ou grands boendr), qui étaient semble-t-il, l'élite de la société (en terme de classe sociale). En ce qui concerne la période, ce serait Norvège Xème siècle.
Revenir en haut
Runi Arnsbjörnson
Anciens du forum


Inscrit le: 27 Juin 2011
Messages: 678
Localisation: clichy
Masculin

MessagePosté le: Dim 24 Fév 2013 - 22:42    Sujet du message: [Culture] Sur les classes sociales en général Répondre en citant

Alors avant de faire une réponse plus complète (désolé je rentre de l'escalade j'ai un peu les doigts en feu et faire un long texte est juste... impossible XD) le Storboendr ou Storboendir sont une "classe sociale" un peu à part car ni vriament élite ni vraiment classe (bref je préciserais plus tard là n'est pas mon propos) mais surtout oui surtout c'est un statut TYPIQUEMENT islandais et qui n'a pas son pareil ailleurs. donc pour ce qui est de la Norvège je n'ai rien, mais alors rien sur des équivalents et si tu as des textes ou documents là dessus sous la main : je suis ultra preneur ! parce que là je t'avoue que du coup je sais pas trop comment t'aider (mais je te ferai un article sur les Storboendr quand mes mains me lanceront moins Smile si cela t'intéresse
_________________
DEMACIAAAAA !!
Revenir en haut
Frank Sigvaldson
Modérateur global


Inscrit le: 23 Déc 2010
Messages: 5 770
Localisation: Vexin
Masculin

MessagePosté le: Lun 25 Fév 2013 - 10:03    Sujet du message: [Culture] Sur les classes sociales en général Répondre en citant

Ce sujet n'est pas vraiment ma spécialité mais j'imagine que les grandes différences en matière entre l'Islande et la Norvège sur ce point vient justement de l'organisation politique très spécifique à l'Islande où la noblesse et les chefs de guerre étant exclus, on a pu voir se développer ou tout au moins s'affirmer de manière plus prononcée ces classes ou status sociaux, vi ?
Revenir en haut
Svanhildr
Modo Varègue


Inscrit le: 26 Juin 2011
Messages: 953
Localisation: Rennes
Féminin

MessagePosté le: Lun 25 Fév 2013 - 19:43    Sujet du message: [Culture] Sur les classes sociales en général Répondre en citant

oui, et entre autre du fait qu'il y a eu deux vagues de colonisation, les premières familles s'étant partagé les terres et gardé une grande influence sur la politique et le commerce (fixer les prix des marchandises, des contravention etc). les storboendr doivent faire allusion à cela. je n'ai pas encore trouvé d'autres indications pour la Scandinavie.
_________________
Princesse trashou
Revenir en haut
Hrodwulf
Héritage Historique


Inscrit le: 26 Jan 2013
Messages: 757
Localisation: RENNES
Masculin

MessagePosté le: Lun 25 Fév 2013 - 22:19    Sujet du message: [Culture] Sur les classes sociales en général Répondre en citant

quelques passage du dictionnaire viking de Régis Boyer:


"Le bondi constitue l'ossature de la société scandinave ancienne, c'est lui le vrai Viking ou, en tout cas, le responsable direct d'une expédition viking, il mérite à ce titre un développement étoffé. Le mot est clair: le substantif bondi désigne le paysan-pêcheur propriétaire libre, souvent de très bonne extraction et capable, à ce titre, de récapituler son lignagesur plusieurs générations. Possédant, il se doit d'être riche." [...] "On rencontre aussi, fréquemment, de "grands" boendr (storboendr) qui répondent tout à fait à la définition que l'on a proposée en commençant. En fait, le critère majeur qui faisait d'un homme libre un bondi tenait surtout à ses biens matériels. Redisons le: il lui revenait d'être riche et il ne faut pas douter que cet impératif ait été l'une des incitations essentielles du phénomène viking"

[...] "C'est l'Islande qui nous a légué les plus éloquents témoignages sur ce sujet, mais il est clair que la notion aura fleuri partout ailleurs dans le Nord avec une étonnante uniformité".

Et il y a un autre article sur la Norvège, ou il explique que des trois pays scandinaves, c'est celui sur lequel on est le mieux renseigné (cf les sagas), puisque c'est de là que sont partis la grande majorité des colons s'étant installés en Islande et que d'après lui, il y a une très grande similitude entre l'organisation des deux pays, que d'une certaines manière, les colons ont calqué leur système sur le système Norvégien. Et de plus, il parle tjrs des boendr et storboendr de manière générale, il ne se cantonne jamais qu'à l'Islande.

Voilà, je pensais que c'était une notion généraliste ou du moins, qu'il éxistait un équivalent norvégien, danois et suédois, mais j'ai peut-être tort.
Revenir en haut
Runi Arnsbjörnson
Anciens du forum


Inscrit le: 27 Juin 2011
Messages: 678
Localisation: clichy
Masculin

MessagePosté le: Lun 25 Fév 2013 - 23:44    Sujet du message: [Culture] Sur les classes sociales en général Répondre en citant

c'est pour ça que je déteste ce mec... pour les généralités qu'il a planté tout au long de son "boulot" et les notions d'archeo expérimentales qui pullulent dans ses pages et théories mais sous forme de notions et de connaissances brutes et avérées...

j'essaye de te dire tout ce que je sais mercredi, je serais en jour de repos
_________________
DEMACIAAAAA !!
Revenir en haut
Hrodwulf
Héritage Historique


Inscrit le: 26 Jan 2013
Messages: 757
Localisation: RENNES
Masculin

MessagePosté le: Mar 26 Fév 2013 - 10:58    Sujet du message: [Culture] Sur les classes sociales en général Répondre en citant

Dac je te remercie. En ce qui concerne Régis Boyer tu n'a pas tort; il a tendance à dénigrer les divers clichés qu'on peut entendre sur les vikings et à côté de ça il reste parfois flou quant à ses sources, voir même il extrapole...
Revenir en haut
Runi Arnsbjörnson
Anciens du forum


Inscrit le: 27 Juin 2011
Messages: 678
Localisation: clichy
Masculin

MessagePosté le: Mer 27 Fév 2013 - 15:37    Sujet du message: [Culture] Sur les classes sociales en général Répondre en citant

arg n'étant pas chez moi de la journée, j'ai pas les bouquins et sources sous la main... bon je vais faire avec mes souvenirs et revenir dessus si je trouves des erreurs et autres inexactitudes en relisant avec mes sources à l'appui

Les Storboendr (ou "grand bondi") sont les hommes dont la richesse et l'influence en Islande sont largement supérieures aux autres, pas dans le sens où ceux ci dirige, comme ça a été dit plus haut l'involution de l'Islande en a plus ou moins banni les castes dirigeantes au moins jusque XIIè-XIIIè siècle, mais plutôt dans le sens où ayant de l'influence et des terres en quantité ou du moins en qualité ceux ci sont à même d'avoir un impact quasi direct sur la vie et les conditions de vie de toutes personnes dans leurs "fermes".

Les Storboendr ne sont pas nécessairement différents des autres bondi si ce n'est qu'ils sont apparu plus ou moins pour contrer les "............" (insérer ici la notion super importante que j'ai oublié -_- punaise je suis vraiment un boulet XD)



edit requise !!!!

 je repasse demain une fois mes bouquins en main -_- j'ai pas mal de choses à faire en suspens du coup j'arrive pas à me rappeler de tout XD (j'ai honte)
_________________
DEMACIAAAAA !!
Revenir en haut
Svanhildr
Modo Varègue


Inscrit le: 26 Juin 2011
Messages: 953
Localisation: Rennes
Féminin

MessagePosté le: Jeu 28 Fév 2013 - 19:51    Sujet du message: [Culture] Sur les classes sociales en général Répondre en citant

 Comme prévu, c'est dans l'Islande des vikings de Byock que j'ai trouvé le plus de références pour le moment.


Déjà, il distingue deux groupes d'élite dirigeante, qui se querellaient. De plus, il s'agirait d'une structure du XIIIe siècle.

Citation:

La troisième phase de l'histoire de l’État libre, qui débute entre le milieu et la fin du XIIIe siècle, se caractérise par l’apparition d'une nouvelle élite, les grands chefs que l'on appelle les stórgoðar. Ces chefs cherchèrent d'abord à étendre leur contrôle sur des régions entières puis luttèrent, entre les années 1220 et 1260, pour obtenir une souveraineté et un pouvoir exécutif centralisé qui avaient été jusque là inaccessibles aux dirigeants islandais. De nombreuses forces conflictuelle entrèrent en jeu. Les stórgoðar se confrontèrent à des rivaux de même rang, mais durent aussi faire face à l'opposition d'un autre groupe émergent, celui des stórbœndr, c'est à dire celui des grands fermiers. Dans la dernière phase de l’État libre, l'ancien système à deux étage que constituaient les chefs et les fermiers céda la place à une structure politique plus complexe, à trois étages, composée des grands chefs, des grands fermiers et des fermiers.


Il s'agit grosso modo de chefs et/ou représentant de fermiers, prenant souvent le pouvoir d'un goðorð. Enfin, il confirme leur rôle dans la gestion du pays. Il servaient de plus d'intermédiaires entre les fermiers et les stórgoðar. Ils prirent le contrôle du travail des fermiers et la gestions des ressources. Ils s'occupaient aussi d'avantage du commerce étranger, qui préféraient traiter avec eux pour des histoires de taxes.
 
Citation:

Comme les anciens goðar, les stórbœndr jouèrent en quelque sorte le rôle de "grands hommes" ou de chefs locaux en prenant la direction des groupes d’intérêts des fermiers auxquels ils offraient leur protection et leurs services juridiques.

Il se pourrait qu'ils soient aussi les commanditaires de nombreuses sagas et donc auraient contribué à la préservation de la culture islandaise.
Ils étaient sollicités pour résoudre les conflits entre fermiers voisins.

Mais il y a une référence de stórgoðar résidant en Norvège, ce qui a pu prêter à confusion.
_________________
Princesse trashou
Revenir en haut
Hrodwulf
Héritage Historique


Inscrit le: 26 Jan 2013
Messages: 757
Localisation: RENNES
Masculin

MessagePosté le: Jeu 28 Fév 2013 - 20:26    Sujet du message: [Culture] Sur les classes sociales en général Répondre en citant

Merci pour vos réponses Smile ça m'éclaire un petit peu plus.
Revenir en haut
Runi Arnsbjörnson
Anciens du forum


Inscrit le: 27 Juin 2011
Messages: 678
Localisation: clichy
Masculin

MessagePosté le: Jeu 28 Fév 2013 - 23:32    Sujet du message: [Culture] Sur les classes sociales en général Répondre en citant

bon voilà ^^ merci 
_________________
DEMACIAAAAA !!
Revenir en haut
Arnbjörn Hallvarðrsson
Equipe du forum


Inscrit le: 17 Sep 2013
Messages: 582
Masculin

MessagePosté le: Dim 3 Nov 2013 - 19:45    Sujet du message: [Culture] Sur les classes sociales en général Répondre en citant

 J'ai lu dans un bouquin que les mendiants / malades / vieilles personnes et handicapées étaient aidées par la communauté. Une sorte de droit de solidarité , les habitants donnaient un peu de nourriture et d'aides à ces personnes . Pareillement , si un accident arrivait dans une ferme , exemple un feu , et bien les voisins aidaient à la reconstruction. Si du betail se faisait tuer , les voisins ou gens du village pouvaient donner un boeuf par signe de solidarité et d'entre-aide . 

Vous en avez deja entendu parler ? 
Revenir en haut
Svanhildr
Modo Varègue


Inscrit le: 26 Juin 2011
Messages: 953
Localisation: Rennes
Féminin

MessagePosté le: Dim 3 Nov 2013 - 21:54    Sujet du message: [Culture] Sur les classes sociales en général Répondre en citant

Oui, ce sont les hreppa, traduit par communautés d'habitants. 
_________________
Princesse trashou
Revenir en haut
Egill
Membres


Inscrit le: 25 Nov 2015
Messages: 31
Masculin

MessagePosté le: Ven 1 Avr 2016 - 17:04    Sujet du message: [Culture] Sur les classes sociales en général Répondre en citant

Bonjour,


C'est un sujet qui m'intéresse énormément.


Le résumé du premier post est très bien mais je pense qu'il faudrait lui apporter beaucoup de nuances.


Les codes de loi islandais et les saga sont comme vous le savez postérieurs à la période viking, et même quand on pense qu'elles remontent à la période viking dans le fond, la forme est toujours postérieure de plusieurs siècles.


Du coup je pense qu'il est très difficile d'affirmer de façon définitive sur l'organisation sociale de la Scandinavie viking.


Pour les anglophones, je recommande un excellent bouquin: Norsemen in the viking age, d'Eric Chistiansen, qui soulève beaucoup de questions et remet en cause beaucoup de choses quasiment considérées comme acquises.


Il y avait eu une discussion très intéressante sur ce sujet sur un autre forum: http://islandica.icelandforum.net/login (comme il faut être inscrit pour voir les sujets, je peux pas vous passer directement le lien vers le sujet en question).


Il en était ressortis que les frontières entre ces fameuses "classes" de la Rigsthula étaient très floues et sont mal comprises aujourd'hui. Quesce qui différenciait un gros Boendr d'un jarl ou roi local? Probablement pas grand chose.... On ignore d'ailleurs de quand datent vraiment ces titres de Konungr, jarls ou hersir. Il est probable qu'avant la période et au début de la période viking, on ait eu une société certes hiérarchisée, mais où cette hiérarchie est perméable et mouvante, où les transitions entre les classes sociales (terme très impropre pour ce type de société) se font "en douceur" avec pleins de nuances et de cas particuliers, où le thing est la principale institution (et encore les lois des thing et leur organisation n'est connue également que pour des périodes tardive, mais l'assemblée des hommes libres est effectivement la principale institutions des sociétés germaniques anciennes).


 Bref, une société s'étant formée de façon empirique, selon tout un tas de conventions plus ou moins tacites et plus ou moins conscientes que le droit viendra essayer de stabiliser et d'ordonner à la fin de la période.

On ne sait pas comment ces "classes" interagissaient entre elles: fermages, servage, vasselage, hiérarchisation...... Ces termes, liées à la période féodale, sont également assez impropres pour la période viking. Le clientélisme était en tous cas probablement la forme de rapports sociaux la plus déterminante. Les suites guerrières des puissants, qui donneront plus tard la Hird ou la Drott en sont une expression. 




La propriété foncière, si elle reste importante, reste mal définie et ne semble pas déterminante quant au statut social (je parle bien pour la période pré chrétienne et pré féodale). L'Odal est une terre allodiale (sans seigneur) et inaliénable liée à la parentèle (terme plus adapté que "clan" pour la Scandinavie). Le pouvoir d'un puissant semble reposer sur sa réputation, qui lui attire des fidèles et autres clients, et qui vient de l'importance de sa suite, de sa générosité. Ce sont les "clients" d'un puissant qui lui confèrent autorité et influence. Mais cette générosité doit se baser sur des sources de revenus, donc commerce, raids, possession de terres. Y avait-il un système fiscal à la période viking? J'ai jamais rien lu à ce sujet.... (à la fin et après, oui bien sûr, mais on en parle jamais avant une certaine centralisation du pouvoir royal).




Cela veut dire que l'autorité de l'aristocratie est toute relative, même en Scandinavie continentale. Pourtant cette aristocratie, aux valeurs guerrières et nobiliaires, semble être en place déjà depuis un bon moment (puisqu'elle existe déjà à la période des migrations et de Vendel). Un roi ou un jarl peut être destitué et même condamné.




Ce n'est qu'avec l'influence du Christianisme et des grands Etats continentaux (L'empire carolingiens, les royaumes anglo saxons, Byzance) que le pouvoir se centralise en s'inspirant de ces modèles et surtout en se servant du Christianisme et de son idéal d'universalité et d'unicité du pouvoir comme prétexte pour légitimer ce pouvoir nouveau (et ça ne s'est pas fait sans heurts! Surtout en Norvège). 




Donc à la centralisation du pouvoir suit la Christianisation. La religion chrétienne est porteuse de modèles sociaux et politiques et je pense qu'elle a influencé grandement la société scandinave ancienne. Je pense donc également que les sources écrites, toutes tardives, y compris la Rigthula (qui date du moment où dans les trois pays scandinaves actuels, les pouvoirs royaux se renforcent et le Christianisme se répand de plus en plus, le tout essayant de structurer une société très éclatée.... et la Rigsthula semble participer de cette tentative) faussent en grande partie notre connaissance de la société scandinave du début et milieu de la période viking et que l'archéologie, notamment des lieux de pouvoirs (qui montre quand même une grande hiérarchisation de la société assez tôt, avec la présence ancienne de ces halles aristocratiques qui caractérisent les centres de pouvoir) pourrait apporter de nombreuses réponses.




En outre, en dehors de cette classification assez artificielle Esclaves/boendr/jarl, Christiansen, dans le bouquin cité plus haut, évoque tous les moyens que la société scandinave de l'époque viking permettait pour s'extraire des cadres traditionnels de la société: expéditions vikings, associations commerçantes, frères jurés, confréries et suites guerrières.....Etc qui pouvaient permettre à des individus de basse extraction d'évoluer et de s'élever assez haut dans la société.




Encore pondu un pavé moi, en espérant que vous aurez le courage de me lire!


Mais la question de l'organisation sociale de la Scandinavie viking est l'une de celles qui me passionnent le plus, malgré son caractère assez frustrant vu le peu de sources et donc de réponses, fiables.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 15:19    Sujet du message: [Culture] Sur les classes sociales en général

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Vikings, Normands, Carolingiens... aux passionnés de l'histoire Index du Forum -> Sources, projets et discussions histos -> Viking VIIIème - XIème siècle Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com