Vikings, Normands, Carolingiens... aux passionnés de l'histoire Index du Forum

Vikings, Normands, Carolingiens... aux passionnés de l'histoire
Forum d'amateurs de la reconstitution historique

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Les vikings en Russie

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Vikings, Normands, Carolingiens... aux passionnés de l'histoire Index du Forum -> Sources, projets et discussions histos -> Autres périodes, autres peuples -> Varègue VIIIème - XIème siècle
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Svanhildr
Modo Varègue


Inscrit le: 26 Juin 2011
Messages: 953
Localisation: Rennes
Féminin

MessagePosté le: Dim 8 Jan 2012 - 16:09    Sujet du message: Les vikings en Russie Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
Pour ceux qui n'ont pas l'envie ou le courage de se plonger dans le livre cité à la fin de l'article, je vous offre des "petits" résumés.
     
    
    

     
    
In Les vikings, premiers Européens VIIIe-Xe siècle. Les nouvelles découvertes de l’archéologie. Dirigé par Régis Boyer. Autrement, collection Mémoires n°119, 2005
     


Les vikings en Russie
   
Jean-Marie Maillefer
(Université Paris-IV Sorbonne)
  

On ne s’intéresse pas encore assez à leur activité à l’est, alors qu’il y a beaucoup plus de vestiges archéologiques à l’est qu’en Europe occidentale. Plus de 120 inscriptions runiques y font allusion. Il y a moins de sources écrites, mais elles sont plus détaillées. Les plus importants écrits contemporains sont ceux d’Ibn Fadlan et de Constantin Porphyrogénète. Avec la fin de la période soviétique et les découvertes archéologiques de ces 40 dernières années, la recherche reprend.
Aujourd’hui on a tendance à faire l’opposition : viking à l’ouest guerriers, Varègues à l’est commerçants. Mais ce n’est pas si sûr.

Des sources écrites lacunaires mais détaillées pour les IXe et Xe siècles :

Annales de Saint Bertin : en 839 à Ingelheim, ambassade de l’empereur byzantin Théophile à l’empereur Louis le Pieux arrive avec des hommes appelés Rhos, des suédois, envoyés en signe de paix. Théophile demande à avoir un itinéraire plus sûr et de l’aide pour le retour à travers ces terres. Louis soupçonne les suédois d’être des espions. Ce texte confirme que Rhos était le nom des suédois en Russie, qu’ils ont été à Constantinople mais pas sédentarisés. Dès 830, ils connaissaient donc la « route des Varègues » qui traverse la Russie du nord au sud. Ils séjournaient là-bas depuis un moment car ils appellent leur chef khagan (titre oriental). Le terme «Rus» est le nom de la Suède par les finnois, qui dérive du vieux norrois rodh (rameurs d’une expédition navale). Sous le règne de Théophile (829-842), arrivée de bandes de guerriers nordiques qui menace Khersôn (Crimée).

Ibn Khordadbeh (IXe siècle) : Rus transportent des fourrures de castor et de renard noir, des épées. L’empereur byzantin prélève 1/10 de leur marchandise, ainsi que le prince khazars. Dès 850, vont de la mer noire à la mer caspienne, vont parfois depuis l’Iran à dos de chameaux jusqu’à Bagdad.
Sources byzantines : 18-25 juin 860, les vikings attaquent Constantinople, tous les environs sont incendiés et mis à sac, tuent des chrétiens et assiègent la ville avec 200 bateaux. Les prisonniers sont mis en croix ou transpercés de flèches. Les attaques sont soudaines et violentes comme à l’ouest. Un traité est alors signé entre Basile I (867-886) et les ambassadeurs Rus. En 902, des centaines de Rus partent en expédition en Crète avec Byzance. En 922 : Byzance fait appel aux Rus contre les bulgares. La Chronique de Nestor mentionne trois autres traités ensuite : en 911, 944 et 971.
Traité de 911: des Rus servent l’empereur byzantin chrétien, comme mercenaire engagé dans l’armée byzantine.

Sources arabes au Xe siècle : en 913, ravagent les côtes de la mer Caspienne. Ibn Fadlan : ambassade chez les bulgares de la Volga, confirme leur présence en 922. Les Rus vont jusqu’à la ville persane Rei. En 941 : l’empereur byzantin incite le roi Oleg (Rus) à attaquer Tmoutarakan (contrôlée par les Khazars) qui s’empare de la ville par ruse. Les prisonniers sont vendus comme esclaves à Khersôn (Crimée, donc byzantine). Les Khazars assiègent Khersôn. Les habitants livrent les Rus qui sont tués. Oleg vaincu par les Khazars est contraint de se retourner contre ses alliés byzantins. Juin-septembre 941 : attaque de Constantinople par les Rus. La flotte du prince Ingvarr se dirige vers Constantinople, mais elle est dispersée par le feu grégeois et le prince s’enfuit. Le reste des Rus ravage les côtes de l’Anatolie mais ils sont anéantis en septembre. Oleg s’enfuit par la mer vers la Perse et y meurt (surement l’expédition contre Berda).En 943-944, une grande expédition Rus dans le Caucase, qui occupent la ville de Berda pendant un an (Azerbaïdjan), un grand centre de production de soie.
Traité de 945, mentionne l’île Berezanj. Un article interdit aux Rus d’hiverner sur cette île à l’embouchure du Dniepr. A l’automne ils doivent retourner en Russie. Les Rus dominent certains territoires de la mer noire avant le milieu du Xe siècle et Byzance cherche à y mettre fin. Pour Khersôn, le prince rus ne doit exercer aucun pouvoir dans la région et ce territoire ne doit pas lui être soumis.

Source byzantine majeure : Livre de l’administration de l’Empire (948-952), de Constantin Porphyrogénète pour son fils. Il y décrit les régions tributaires ou contrôlées par les Rus. Ils viennent de Novgorod à Constantinople, se rassemblent à Kiev. Les slaves leur sont tributaires. Ils assemblent les coques de bateaux (monoxyles) en hivers, puis à la fonte des glaces, vont par le fleuve à Kiev pour les vendre au Rus qui y adaptent leur équipement. En juin, se rassemblent, puis descendent jusqu’à l’île Saint Grégoire pour accomplir leurs sacrifices au pied d’un énorme chêne, se reposent sur l’île de Berezanj et équipe leurs bateaux de voiles, mâts qu’ils ont emporté avec eux. Ils font voile de la mer noire à Constantinople en longeant la côte. La seule pierre runique de Russie se trouve sur l’ile de Berezanj, un poste d’étape estivale. Les Rus au Xe siècle vivent dans des villes fortifiées (confirmé pour les sources runiques et scaldiques). Ils sont dirigés par plusieurs princes (ex : celui de Kiev est Igor). Ils partent en tournée en hivers pour exiger le tribut aux finnois et salves dès novembre et se font entretenir. En avril, à la fonte des glaces repartent à Kiev, prennent leurs bateaux et descende vers Byzance. Les relations entre Kiev et les autres princes de Russie ne sont pas mentionnées. Constantin distingue la Russie de Kiev (Rosia) et la Russie du nord (exo Rosia). Kiev pas une entité précise, mais elle coexiste avec des principautés scandinaves indépendantes de Russie du nord (Pskov) et de Crimée.
Kiev monte en puissance sous Sviatoslav (945-971), qui porte un nom salve: intégration des chefs scandinaves. Il mène une politique d’extension agressive. A l’est, en 960 contre les Khazars et les Bulgares, en 969 ils ravagent la Volga et s’approprient les terres. Dans les Balkans, l’empereur byzantin demande à Sviatoslav d’intervenir contre les bulgares pour Constantinople contre de l’or. Mais Sviatoslav veut tout le profit. Des chefs bulgares se rallient à lui et domine la Bulgarie en 969.

Traité de 971 : Sviatoslav est vaincu par l’empereur. Donc troisième traité entre Rus et Byzance. Les Rus continuaient à vouloir la Crimée malgré le traité de 944 et Sviatoslav s’engage à ne plus y réunir de guerriers. Mais les Rus ont du mal à respecter leur engagement et hivernent à Berezanj. Sviatoslav est tué: fin de l’expansion rus et début de l’état russe de Kiev avec Vladimir et Iaroslav.

Les témoignages de l’archéologie avant le Xe siècle :

Au VIIIe siècle, gotlandais et suédois avaient des comptoirs et des bases commerciales de l’autre côté de la Baltique. Ex : Truso, vers 700, point de rencontre entre marchands du nord et du sud qui apportent des produits de Byzance et d’Europe orientale. De nombreuses nécropoles du VIIe au VIIIe siècle montrent la présence de scandinaves en Lettonie. Donc déjà un intérêt pour l’est et ils explorent les fleuves vers l’intérieur de la Russie. Des objets scandinaves circulent dans les régions de Pskov et Ilmen, puis de la haute Volga. Au nord, ils fondent en 753 Staraïa Ladoga : un établissement de marchands et d’artisans plus grand que Birka. Vers 800 apparait le site de Kaup en Prusse orientale. Les tombes féminines de ces établissements montrent qu’ils sont permanents. Les comptoirs naissent tout le long de la baltique au VIIIe et IX e siècle, comme Hedeby ou Wolin.

En Scandinavie existe une série de pouvoirs organisés (ex : autour de roi Godfred de Danemark, lance raid contre la Frise). Des rois suédois contrôlant Birka lancent des raids au milieu de IXe siècle de l’autre côté de la baltique pour lever les tributs. La Vita Anskarii , la Chronique de Nestor et les inscriptions runiques montrent que la baltiques orientale est très fréquentée par les scandinaves. En 859, un tribut est imposé aux principaux peuples finnois et slaves de Russie du nord. En 870: Staraïa Ladoga est incendiée, peut-être dans ces conditions. Après 860, Truso est détruite, peut-être par un raid viking.

C’est à cette période que ce situe la légende pour légitimer la dynastie de Kiev dans la Chronique de Nestor (XIIe siècle) : les peuples de Russie du nord appellent trois frères scandinaves pour les gouverner. La Russie, comme les carolingiens, engage souvent des mercenaires scandinaves pour se protéger des vikings, parfois issus de familles royales danoises (ex : Rollon). Donc, au milieu du IXe siècle, trois chefs scandinaves s’occupent de l’administration de trois territoires :
- Izborsk par Truvor (Thorvardhr) peuple Tchoudes (finnois)
- Novgorod par Riourik (Hrœrekr) peuple Krivitches (salves)
- Beloozero par Sineus (Signjutr) peuple Vepses (finnois)
Mais en deux ans, Riourik prend le pouvoir sur les trois et élargit son pouvoir à de nouvelles zones. Il distribue à ses hommes différentes villes. Il ne maitrisa pas longtemps ce territoire et au milieu du Xe siècle, un prince scandinave autonome dirige Polotsk. La région de Novgorod est appelée pays des Rus. Varègues et Rus sont synonymes dans le texte. Au milieu du IXe siècle, Riourik est appelé « chef des chefs » : il devait avoir autorité sur une fédération de chefs implantés en Russie du nord. La plupart des peuples finnois et balte paient un tribut aux Rus.

Les découvertes archéologiques montrent la présence scandinave dès le IXe siècle dans les régions finnoises et slaves. Ex : à Staraïa Ladoga, colonisation rurale scandinave. Des trouvailles attestent de l’activité des Varègues à Sarskoye Gorodichte fondée en 800 : des armes (une garnison à côté d’artisans). L’archéologie et les écrits montrent des troubles graves en Russie au milieu du IXe siècle. A la fin du IXe siècle, une deuxième vague d’établissement (arrivée de Riourik ?) Staraïa Ladoga est relevée et fortifiée, et d’autres places fortes apparaissent.

*Deux grands trésors de dirhams abbassides (870) sont découverts à Timerëvo, occupée de la fin du IXe siècle jusqu’au milieu du XI e siècle. Dans la nécropole, 64 tombes sur 500 sont scandinaves.
*A Pskov la superficie explose au Xe siècle. En décembre 2003 a été exhumée une tombe féminine du Xe siècle : une femme riche, avec bijoux scandinaves, une balance en bronze et une monnaie d’or byzantine. Les cinq autres tombes sont typiquement scandinaves, et montrent une population sédentaire au Xe siècle.
*Riourikovo Gorodichte (avant Novgorod): résidence des princes scandinaves au XIe siècle. Deux amulettes avec des runes sont trouvées. Au Xe siècle, c’est un centre artisanal et commercial, administratif et militaire. Son emplacement est stratégique pour gouverner la région et contrôler les routes.
*Gnezdovo (vers 900) centre d’artisanat et d’échange, est similaire à Birka. On y trouve de la monnaie d’Asie centrale, et la plus grande nécropole d’Europe orientale de cette époque : ¼ de tombes scandinaves..
*Tchernigov (700) la ville est fortifiée et entourée de camps militaires en 880. On y trouve une figurine de Thor.
*Kiev : n’est pas une fondation scandinave, on n’a rien découvert datant du IXe siècle. Leur présence est donc faible à cette date malgré une position clé. Une citadelle slave du Ve-VIIe siècle, plus une ville basse de 887 (Kiev occupée par Oleg). Pas d’objet du Xe siècle retrouvé, sauf dans la haute ville. En 2002 sont trouvées des tombes scandinaves (ex : guerrier avec épée, carquois, bourses avec monnaie de Byzance, la plus récente de 920, période de relation entre Byzance et Kiev).

Une expansion commerciale ou militaire ?

Interprétation dominante : le commerce est à l’origine de l’expansion scandinave. Les Varègue sont donc des marchands ? Le terme Væringi est un dérivé de vár (serment de fidélité) qui aurait donné væringjar : hommes liés par un serment mutuel pour une association commerciale. Cela n’est pas confirmé par les inscriptions runiques.

Mais dans les sources byzantines: les varangoi sont des mercenaires scandinaves dans les troupes impériale au Xe siècle. On retrouve la même chose dans les sources germaniques. Des inscriptions runiques font allusion à des hommes tombés au combat à l’est. Les relations entre Byzance et Rus sont militaires: recrutement de mercenaires. Les traités de paix ne mettent pas le commerce en avant en 911 (2 articles sur 11), mais plus en 944. Les marchands Rus doivent résider hors de Constantinople, ne peuvent pas y rester pendant l’hiver et y rentrer sans arme. Les princes rus doivent envoyer autant de guerriers que l’empereur en veut. Celui de 971 ne parle pas des marchands.

Les musulmans parlent de Rus qui commercent : fourrures, armes, esclaves, cire. Mais ils sont équipés comme des guerriers (hache, sabre, couteau). Pas de troc, que de l’argent (dinars et dirhams), qu’on retrouve beaucoup en Suède. Ibn Fadlan décrit l’enterrement d’un chef guerrier. Le commerce est plus la conséquence que la cause de l’expansion viking. L’économie reposait sur les tributs et les esclaves. Les surplus sont revendus sur les marchés.
Ils utilisaient des bateaux plus petits et légers pour les fleuves et pour être portés. La « route des Varègues aux grecs » : 3000km, entre Birka et la mer noire. Une partie doit se faire à terre par traineau l’hiver. Les marchés se greffent autour des points de débarquement. Les profits des tributs sont ramenés en Scandinavie et réinvestis en Russie pour payer les mercenaires suédois. Il s’agit donc d’un système militaro-commerciale contrôlé par élite guerrière scandinave jusqu’au Xe siècle depuis les places fortifiées.

A la fin du Xe siècle, il n’y a plus d’argent musulman en Scandinavie. Les scandinaves deviennent slaves et se convertissent au christianisme. Les profits servent alors au développement urbain et économique. Novgorod se développe un marché, mais n’a pas de rôle politique avant la fin du Xe siècle. En 970 la ville, refusée par ses héritiers, est donnée à Vladimir, un bâtard. Puis elle devint une résidence épiscopale et princière fortifiée.

Conclusion :

-fin VIIIe siècle : établissements non fortifiés, activité artisanale et commerciale, multiethnique, sur des sites de carrefours en Russie. IXe siècle : de plus en plus. Début Xe siècle : se développent er déclinent à la fin du même siècle.
-comme à l'ouest, ils suivent les routes commerciales pour le profit. Monnaie musulmane au nord le montre: début au VIIIe siècle en Russie du nord, et vers 800 autour de la Baltique, de la Suède et la Finlande.
-piraterie organisée par les rois suédois et danois profitent d’une politique faible et d’une mauvaise défense, comme à l’ouest.
-comme à l'ouest, les chefs locaux appellent des mercenaires scandinaves, les princes rémunérés par tribut et dominent le commerce international depuis des places fortes.
-Birka a peut-être servit de modèle aux villes rus. Xe-XIe siècle : comme en Scandinavie se développe des centres urbains en deux parties: un noyau ancien ouvert à l’échange international, et l’autre à l’économie locale, l’administration politique et religieuse chrétienne. Les villes rus apparaissent avec le déclin du commerce musulman, l’augmentation du pouvoir de Kiev avec le commerce byzantin et de Novgorod avec la baltique.
-comme à l’ouest, les tombes de femmes et d’enfants, les fibules ovales montrent une colonisation de la Russie du nord. Xe-XIe siècle : exploitation agricole, parfois occupation pacifique (pas d’arme retrouvée), rural.
-Succès dans le temps d’un système politico-militaro-économique complexe, plus élaboré que la piraterie ou le commerce.

  
 
 

_________________
Princesse trashou
Les membres suivants remercient Svanhildr pour ce message :
Admin Dagmarsson (23/01/12), Frank Sigvaldson (23/01/12), Max Milan (15/03/15), Valera (23/09/15)


Dernière édition par Svanhildr le Dim 8 Jan 2012 - 20:04; édité 7 fois
Revenir en haut
Herulf
Anciens du forum


Inscrit le: 08 Mar 2011
Messages: 260

MessagePosté le: Dim 15 Jan 2012 - 15:31    Sujet du message: Les vikings en Russie Répondre en citant

Pas mal du tout mais je voulais savoir ce qu'il en est des équipement militaire et des habits civil des Varègues. Est-ce que c'est les même que les Vikings ou pas du tout?
_________________
Seul je suis fort, avec ma meute je suis invincible.
Revenir en haut
Frank Sigvaldson
Modérateur global


Inscrit le: 23 Déc 2010
Messages: 5 770
Localisation: Vexin
Masculin

MessagePosté le: Dim 15 Jan 2012 - 23:55    Sujet du message: Les vikings en Russie Répondre en citant

Ca va changer, les influences sont différentes, et de base, les tactiques et affinités militaires.
Par exemple les suédois vont plus avoir tendance à s'équiper de lances que de haches si on compare avec les danois.
Après, j'avoue ne pas avoir trop étudié le costume Varègue, mais les cultures slaves auxquelles ils vont être confrontés leurs fourniront des apports sur ce plan différents de ceux des cultures germaniques apportés aux Vikings (qui viennent d'ailleurs de la même souche)
Revenir en haut
Haelstenn Holmgardsfari
Héritage Historique


Inscrit le: 26 Aoû 2015
Messages: 27
Localisation: Dunkerque
Masculin

MessagePosté le: Mar 1 Sep 2015 - 14:49    Sujet du message: Les vikings en Russie Répondre en citant

Alors pour ce qui est du militaire, on va moins souvent avoir référence a des hache longue car ce sont a la base des outils, la lance et l'épée sont les armes les plus trouvées avec l’archéologie ainsi que les fer de hache fin pour des haches a une main.
On retrouve aussi plusieurs mailles d'origine scandinave, a Novgorod, Arkhangelsk (et a Wolin ?) qui sont des riveté alterné de même facture que la maille Gjermundbu (mais mieux conserver par contre), ensuite pour les casques le plus connu est celui de Gnezdovo, (il faut que je relise les textes d'Ibn Fadlan, mais je crois qu'il parle du fais que les Rhos porte presque tous des casques d'acier.... mais bon après c'est un auteur peut être exagère t'il...).
Quoi qu'il en soit la différence notoire est dans le fonctionnement de ces ptits hommes, car ce sont des troupes de mercenaires, combattants qui s'adonnent en plus au commerce.... alors que si je ne me trompe l'ouest ce sont des marchand qui en viennent au pillage.
De plus on parle de felag, d'hommes qui mettent en communs leurs richesses pour construire/ acheter des bateaux et s’équiper pour aller vadrouiller plus au sud, ils se jurent fidelité etc..
Et par dessus tout ça on a une légère influence slave de ci de la (pas au point que tout lem onde portent des lamellaires par contre..)
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 15:16    Sujet du message: Les vikings en Russie

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Vikings, Normands, Carolingiens... aux passionnés de l'histoire Index du Forum -> Sources, projets et discussions histos -> Autres périodes, autres peuples -> Varègue VIIIème - XIème siècle Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com