Vikings, Normands, Carolingiens... aux passionnés de l'histoire Index du Forum

Vikings, Normands, Carolingiens... aux passionnés de l'histoire
Forum d'amateurs de la reconstitution historique

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

[IR] L'histoire des Vikings en Irlande

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Vikings, Normands, Carolingiens... aux passionnés de l'histoire Index du Forum -> Sources, projets et discussions histos -> Viking VIIIème - XIème siècle -> Les Vikings en Irlande
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Frank Sigvaldson
Modérateur global


Inscrit le: 23 Déc 2010
Messages: 5 680
Localisation: Vexin
Masculin

MessagePosté le: Jeu 3 Mar 2011 - 17:34    Sujet du message: [IR] L'histoire des Vikings en Irlande Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
  1. Les premiers pillages       
  2. L'intensification des attaques et l'installation des Vikings       
  3. Les nouvelles attaques Vikings en l'Irlande       
  4. Les grandes guerres Irlandaises       
     
     
Les premiers pillages       
     
     
Les premiers pillards Vikings apparaissent dans les eaux Irlandaises à la fin du huitième siècle en provenance de la Norvège. la première attaque connue date de 795, sur l'île de Rathlin, au large des côtes d'Antrim, où une église fut incendiée. Sur la côte Ouest les monastères d'Inismurray (795 & 807) et d'Inisbofin (795) furent également attaqués, probablement par les mêmes pillards. L'île écossaise de Iona fut également attaqué durant la même période (802 & 806)       
Pendant les quarante première années, de 795 à 836, les vikings effectuèrent des attaques éclair par petits groupes - probablement indépendant. Les attaques étaient généralement menées sur les côtes ; les raids connus ne s'enfoncent pas à plus de 35km (environ) des côtes.       
Ces attaques étaient difficilement à contrer, mais il  arriva que certaines attaques soient déjouées. En 811, un équipage viking fut massacré par les Ulaid (peuple d'Irlande du Nord) et l'année suivante plusieurs attaques furent déjouées, l'une par les hommes d'Umall, l'autre par le roi Locha Léin (dynastie des Eóganacht)       
En 823 les attaques Vikings s'étendaient tout le long de la côte, et en 824 le monastère de Sceilg, au large de Kerry, fut attaqué à son tour. La ville monacale d'Armagh fut attaquée trois fois en 832.       
Pendant les vingt-cinq premières années depuis le début des attaques Vikings on n'a mention que de vingt-six pillages dans les annales irlandaises. Pendant la même période, quatre-vingt sept attaques entres peuples irlandais sont consignées. Une attaque Viking par an en moyenne n'a donc pas pu engendrer un important traumatisme à la société irlandaise. Les attaques sur les monastères irlandais étaient monaie courante avant l'ère Viking. Incendier les églises faisait partie des pratiques courantes de la guerre en Irlande. Des guerres et des batailles ont également eu lieu entre monastères avant la venue des Vikings. Les monastères Irlandais étaient devenus très riches, avaient gagné un poids politique conséquent, et entretenaient une importante population. Les Vikings s'en prirent au monastères car ils étaient riches en terres, biens et provisions.       
     

     
L'intensification des attaques, et l'installation des Vikings       
     
Les attaques Vikings devinrent plus intenses en Irlande à partir de 830. En 832 par exemple, il y eu d'intensifs pillages dans les terres des Cianachta qui vivaient près de la mer à Louth. En 836 les Vikings attaquèrent les terres d'Uí Néill du sud Brega, ainsi que celles de Connacht. En 837, une flotte de soixante navires apparut sur le Boyne (fleuve du centre-Est) et une flotte similaire apparut sur le Liffey (Est). Peu après, les Vikings remontèrent le Shannon (fleuve du centre-Ouest) et l'Erne (Nord-Ouest) et établirent une base navale à Lough Neagh.       
Les Vikings passèrent leur premier hiver à Lough Neagh en 840-41. En 841, ils établirent une forteresse côtière à Annagassan (comté de Louth) ainsi qu'à Dublin et utilisèrent ces bases pour attaquer le Sud et l'Ouest de l'Irlande. Ils passèrent leur premier hiver à Dublin en 841-42, et en 842, une nouvelle flotte conséquente arriva.       
C'est à cette date que nous retrouvons la première trace d'une co-opération entre les Vikings et les Irlandais, bien qu'elle doive remonter à plus longtemps. Les Vikings postèrent une flotte sur le lac Lough Ree et la rivière Shannon qui y mène, et bâtirent une place forte sur les côtes du lac depuis laquelle ils mirent à sac les contrées environnantes en 844.       
En 845 le roi des Uí Néill, Máel Seachnaill, captura le chef Viking Turgesius et le noya dans le lac Lough Owel (comté de Westmeath)       
A partir de cet instant, les roi Irlandais commencèrent à s'en prendre férocement aux Vikings qui, du fait de leurs colonies et places fortes, étaient désormais vulnérables aux attaques.       
Máel Seachnaill dispersa une importante troupe Viking près de Skreen et en tua 700. A Castledermot en Kildare, l'alliance des armées des rois de Munster et Leinster défit une grande armée Viking. La colonie Viking de Cork, encore nouvellement construite, fut détruite, et en 849 les terres Vikings de Dublin furent pillées par Máel Seachnaill.       
Les Vikings intégrèrent peu à peu la vie politique Irlandaise et furent acceptés comme tels. Des alliances entres les Irlandais et les Vikings devinrent communes.       
Entre les années 849 et 852, de nouveaux Vikings, probablement Danois, arrivent le long des côtes Irlandaises, et livrèrent de nombreuses battailles aux Vikings établis en Irlande.  En 853 Olaf le Blanc et Ivar, fraîchement arrivés en Irlande, devinrent co-rois de Dublin. Tout le long de la côte se trouvaient d'autres colonies Vikings. Les Vikings de Waterford attaquèrent le roi d'Osraige mais furent massacrés en 860.  

En 866 la forteresse côtière de Youghal fut détruire. En 887 les Vikings de Limerick furent massacrés par Connachtmen et en 892 les Vikings de Waterford, Wexford et St-Mullins furent défaits.       
Ivar, co-roi de Dublin mourut en 873 ce qui engendra des luttes intestines et divisa les Vikings de Dublin pendant deux décennies. En 902 les rois de Brega et de Leinster firent front commun contre les Vikings de Dublin et les battirent, détruisant la colonie et les expulsant d'Irlande.  Entre temps, un fort processus d'assimilation culturelle s'était développé entre les Irlandais et les Vikings, Olaf, roi de Dublin s'étant marrié au milieu du neuvième siècle à la fille d'Áed Finnliath, roi des Uí Néill.  
Les Hiberno-Nordiques s'étaient également peu à peu convertis au christianisme : les annales donnent la mort d'Iva en 872 et disent qu' "il reposa avec le Christ".  


     
     
Les nouvelles attaques Vikings en Irlande       
     
Au début du dixième siècle, les possibilités d'entreprises guerrières pour les Vikings en Grande-Bretagne ou en Europe étaient restreintes. Il n'est donc pas surprenant qu'ils vinssent de nouveau s'attaquer à l'Irlande.       
A partir de 914, d'importantes flottes Vikings provenant de colonies en Grande-Bretagne commencèrent à attaquer l'Irlande. Munster fut complètement pillé en 915, et le roi de Tara fut défait lorsqu'il arriva au secours des Munstermen.       
Le roi de Leinster succomba lors d'une bataille avec les Vikings sous la bannière de Sitric, à Leixlip. Le roi de Tara fut tué lors d'une attaque simultanée menée par les Irlandais contre les Vikings de Dublin en 919.       
Pendant les vingt années suivantes, les rois nordiques de Dublin essayèrent d'étendre leur pouvoir sur York. Leurs activités en Irelande devinrent peu à peu confinées à Dublin et son entourage immédiat.       
Les Irlandais commencèrent à contre-attaquer avec toujours plus de succès.       
Dublin fut brûlée par le roi de Tara en 936 puis pillée en 944. Son pouvoir s'étant considéralement affaibli en la seconde moitié du dixième siècle.       
     

     
Les grandes guerres Irlandaises       
     
     
L'un des grands meneurs de cette période était Brian Boru de Dál. Il avait vaincu les Vikings de Munster. Son grand rival était Máel Sechnaill II, roi de Tara, qui avait vaincu les Vikings de Dublin en 980. Brian finit par faire alliance avec les Vikings. En 984, les Vikings de Waterford attaquèrent Leinster par la mer tandis qu'il attaquait par la terre. En 977 Brian et Máel Sechnaill s'entendirent sur le partage de l'île, l'un serait roi de la partie sud, l'autre du nord.       
En 998 les deux rois attaquèrent Dublin conjointement.       
     
L'année suivante, les Vikings de Dublin alliés aux Leinstermen se révoltèrent, mais furent vaincus par Brian. Il passa les mois de Janvier et Février de l'an mille à piller la ville et à détruire sa forteresse. Il expulsa Sitric, roi Viking de Dublin, qui ne put se réfugier nulle part ailleurs en Irlande. Il revint donc et après avoir fourni des hotages à Brian, put retourner à son trône.       
     
Brian revendiqua alors la souveraineté sur l'ensemble de l'île, et Máel Sechnaill se soumit à son autorité.       
     
En 1012, Leinster se révolta contre Brian et les Vikings de Dublin les aidèrent. Brian et Máel Sechnaill attaquèrent ensemble Leinster et bloquèrent la ville de Dublin depuis Septembre jusqu'à Noël avant de s'en retourner chez eux. Sachant qu'ils reviendraient les attaquer, les Vikings demandèrent l'aide de leurs alliés. Sitric, roi de Dublin, rendit visite à Sigurd, Jarl des Orkneys, qui accepta de se rendre à Dublin pour le dimanche des rameaux de l'an 1014. Sitric s'en alla alors à l'île de Man et persuada Brodar et Ospak, deux chefs Vikings, de lui venir en aide.       
     
Brian et Máel Sechnaill se mirent en marche pour Dublin, mais une dispute les opposa, et Máel Sechnaill ne participa pas à la bataille.       
Le combat eut lieu à Contarf, le vendredi saint de l'an 1014, et à la suite d'une longue bataille, les forces de Brian furent victorieuses.       
Brian fut tué lors de la bataille, ainsi que Sigurd et Brodar, mais Sitric, resté à l'abris dans la ville, survécut.       
     
     
La légende veut que, tant du côté Irlandais que Nordique, Clontarf devint une battaille héroique digne des sagas :        
D'effrayantes apparitions et présages furent annoncés chez les deux peuples à l'aube de la bataille.       
Une fée apparut aux suivants de Brian et prédit un désastre. Saint Senan leur apparut également la nuit précédant la bataille et demanda justice suite à l'attaque par Brian d'un monastère plusieurs années auparavant. Sur l'île de Man des fantômes et des corbeaux aux becs et aux serres de fer attaquèrent les gens de Brodar. Des présagent maléfiques furent apperçus dans tout le monde Nordique, jusqu'en Islande.       
La bataille de Clontarf ne fut pas qu'un simple affrontement Irlando-Nordique, elle marqua le déclin définitif du pouvoir des Vikings de Dublin, et la fin de l'ère Viking en Irelande.       
     
Traduction et adaptation Frank Sigvaldson pour les-couloirs-du-temps.fr de l'article original de Michael Farry : The Viking Age in Ireland       
(réalisées avec l'aimable accord de l'auteur)       
     
     
     
     
Sources :       
Donnchadh Ó Corráin, Viking Ireland - Afterthoughts in H.B. Clarke, M. Ní Mhaonaigh and R. Ó Floinn (eds), Ireland and Scandinavia in the Early Viking Age (Dublin, 1998).
Donnchadh Ó Corráin, Ireland before the Normans(The Gill History of Ireland, 2, Dublin and London, 1972)
Michael Ryan, `Irish art during the Viking invasions' in Michael Ryan (ed), The illustrated archaeology of Ireland (Dublin 1991).
Raghnall Ó Floinn `Viking Age art influences' in Michael Ryan (ed), The illustrated archaeology of Ireland (Dublin 1991).
Howard B. Clarke, The Vikings in Ireland: A historian's perspective in Archaeology Ireland, Vol 9 No 3, Autumn 1995 (The Viking Issue).
John Bradley, Scandinavian rural settlement in Ireland in Archaeology Ireland, Vol 9 No 3, Autumn 1995 (The Viking Issue).
John Sheehan, Silver and gold hoards: Status, wealth and trade in the Viking Age in Archaeology Ireland, Vol 9 No 3, Autumn 1995 (The Viking Issue).
John Sheehan, Early Viking Age Silver Hoards from Ireland and their Scandinavian Elements in H.B. Clarke, M. Ní Mhaonaigh and R. Ó Floinn (eds), Ireland and Scandinavia in the Early Viking Age (Dublin, 1998).
Aidan Walsh, Viking swords in Ireland in Archaeology Ireland, Vol 9 No 3, Autumn 1995 (The Viking Issue).
Raghnall Ó Floinn, The Archaeology of the Early Viking Age in Ireland in H.B. Clarke, M. Ní Mhaonaigh and R. Ó Floinn (eds), Ireland and Scandinavia in the Early Viking Age (Dublin, 1998).
Charles Doherty, The Vikings in Ireland: a Review in H.B. Clarke, M. Ní Mhaonaigh and R. Ó Floinn (eds), Ireland and Scandinavia in the Early Viking Age (Dublin, 1998).





Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 08:50    Sujet du message: [IR] L'histoire des Vikings en Irlande

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Vikings, Normands, Carolingiens... aux passionnés de l'histoire Index du Forum -> Sources, projets et discussions histos -> Viking VIIIème - XIème siècle -> Les Vikings en Irlande Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com