Vikings, Normands, Carolingiens... aux passionnés de l'histoire Index du Forum

Vikings, Normands, Carolingiens... aux passionnés de l'histoire
Forum d'amateurs de la reconstitution historique

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Les Sagas Islandaises

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Vikings, Normands, Carolingiens... aux passionnés de l'histoire Index du Forum -> Sources, projets et discussions histos -> La bibliothèque (sources & musées)
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Max Milan
Membres


Inscrit le: 16 Juin 2014
Messages: 16
Localisation: Paris
Masculin

MessagePosté le: Lun 9 Fév 2015 - 17:46    Sujet du message: Les Sagas Islandaises Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
Les Sages islandaises (Gallimard, Pléïade, traduction Régis Boyer). 
Pour ma part, quand je me suis plongé dans ces récits, j'ai eu un choc. En particulier, pour "la saga d'Egill, fils de Grimr le chauve" et pour celle de "Njall le brûlé".
Il y a une foule de détails concrets. Ce sont des relations très précises, notamment en ce qui concerne la vie familiale et sociale. On a l'impression d'entrer dans la vie de ces gens. Les dialogues sont souvent laconiques, mais là aussi, ils donnent une impression de réalité frappante. Bien sûr, ensuite, ces récits sont investis d'une dimension mythique, et c'est ce qui en fait la force. 
Mais ce réalisme, ce souci du détail sont uniques, dans la littérature mondiale, à ce moment (la plupart des récits, écrits au XIIe siècle, racontent la vie de grands personnages du Xe siècle). On est bien loin des légendes du Graal, qui pour être fascinantes, représentent un monde idéal avec lequel on n'a peu d'accroche.
Ici, les personnages, Grimr, Njall, Egill, Grettir, sont dotés d'une épaisseur. Ils ont des défauts, on peut ressentir leur démesure et leur humanité.
Du coup, les éléments fantastiques ou extraordinaires de ces récits sont crédibilisés. Il devient possible de les concevoir en relation avec des états limites de la conscience. Je pense à ce Kveld Ulfr, le père de Grimr le Chauve, qui au soir, est possédé par la force et la sauvagerie d'un loup. 


Pour moi, partant de notions vagues sur les Vikings, ce sont ces sagas islandaises qui m'ont accroché en rendu désireux d'en savoir plus.
_________________
Max Milan
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Rayeck
Equipe du forum


Inscrit le: 11 Déc 2013
Messages: 406
Localisation: Région Parisienne
Masculin

MessagePosté le: Jeu 12 Fév 2015 - 11:52    Sujet du message: Les Sagas Islandaises Répondre en citant

Salut, Max ! Tout d'abord, n'hésites pas à te présenter dans la section prévue pour Wink

Ensuite, pour débattre avec ton sujet, l'ennui avec les sagas Islandaises est qu'elles sont, comme tu l'as dis, trop souvent fictives ou plutôt "fictionnées" pour pouvoir les déterminer comme sources à part entière. Mais trop de personnes sous-estiment cette part de fiction.
Et les contradictions vont de la manière dont les discordes sont réglées à l'invocation de magiciens Samis se métamorphosant en poisson pour infiltrer l'île pour le compte du Danemark.


Pour citer le 1er exemple, de nombreux conflits présents dans les sagas entrent en désaccord avec le Livre de lois (rédigé par Ulfjotr), où les discordes se reglaient de façon différente que celle que réclamait le 2e livre. Ensuite, il se peut que ces lois furent symboliques, et non mise en vigueur... Mais ça montre que ces sagas peuvent être erronées jusu'au moindre détail, bien qu'il y ait aucun moyen de prouver cela, ni le contraire.
Je ne dis pas là qu'il faut boycotter les Sagas en tant que source, loin de là. Mais il faut savoir mesurer la crédibilité potentielle ou non de ces récits.
_________________
"C'est pas un poisson, ça ?"
19/03/2016
Revenir en haut
Frank Sigvaldson
Modérateur global


Inscrit le: 23 Déc 2010
Messages: 5 674
Localisation: Vexin
Masculin

MessagePosté le: Jeu 12 Fév 2015 - 12:34    Sujet du message: Les Sagas Islandaises Répondre en citant

Rayeck, je suis tout à fait d'accord avec ton approche critique des sagas, mais j'aimerais te faire remarquer que ces dernières sont tout d'abord destinées à un public scandinave contemporain. Ainsi, elles contiennent des éléments soit réels, soit admis, (soit possibles)
Ainsi, quand le conteur parle de métamorphoses de sorciers, nous nous éloignons du réel et sommes dans l'admis ou le possible, suivant les croyances de ceux qui écoutent.
Par contre, il est délicat de confronter les sagas aux lois en cela que la loi est soit illusoire ou inconnue des populations touchées (et donc la comparaison n'a pas de sens), soit connue et appliquée / respectée à la lettre, et donc l'auditoire contemporain aurait alors un problème avec le conte desdites sagas, car en décalage certain avec leur univers réel / admis.

Quand certains détails fantasmagoriques ou romancés peuvent être critiqués, il ne faut pas oublier que les personnages dans les sagas sont attendus se comporter dans un monde réel, au sens de leurs contemporains, afin de ne pas les choquer à la narration et que le conte soit crédible.
De là, les mettre en opposition aux lois me semble délicat.

Par ailleurs, et pour en revenir aux lois, ces dernières forment un cadre social qui peut être bien ancré et appliqué, comme il peut l'être moins. N'oublions pas qu'une définition explicite d'un cadre légal fait suite à des abus, s'il y a une loi pour interdire ou cadrer, c'est que des abus ont existé par le passé.

Et je suis entièrement d'accord avec ta conclusion, la mienne est identique Wink
Revenir en haut
Max Milan
Membres


Inscrit le: 16 Juin 2014
Messages: 16
Localisation: Paris
Masculin

MessagePosté le: Ven 13 Fév 2015 - 18:52    Sujet du message: Les Sagas Islandaises Répondre en citant

Pour la présentation, c'est chose faite. 
Merci pour vos remarques. Oui, les Sagas ne sont pas des textes fiables. Elles sont écrites deux, voire trois siècles après les événements qu'elles sont censées relater.
Mais elles dégagent une atmosphère et elles expriment remarquablement les représentations des hommes de l'époque. On peut aussi voir comment ils vivent. Des tas de détails frappants. Par exemple ces deux hommes, décidés à accomplir une vengeance qui montent sur le toit herbeux d'une maison. A l'intérieur, on entend du bruit, mais on est habitués à entendre les moutons qui viennent brouter sur le toit. 
Les personnages sont montrés dans leur vie quotidienne. Ils vont chercher du bois, ils fauchent un champ, ils réparent leur filet de pêche, ils discutent à propos d'une baleine qui s'est échouée. 
Et soudain, l'action violente, mais qui intervient dans le cadre de la vie quotidienne, à la suite d'une dispute qui dégénère, d'une rancœur qui éclate. 
Le détail n'est peut être pas véridique, mais on ressent les personnages de très près (dans les meilleures sagas, pas dans celles qui sont trop légendaires), et il y a une forme de vraisemblance. 
Les dialogues, les manières de parler sont aussi très instructives. C'est souvent laconique, vindicatif, il y a une ironie mordante et cruelle, une forme d'humour très particulier qu'on n'imagine pas forcément dans la bouche des hommes de cette époque.
_________________
Max Milan
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 16:40    Sujet du message: Les Sagas Islandaises

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Vikings, Normands, Carolingiens... aux passionnés de l'histoire Index du Forum -> Sources, projets et discussions histos -> La bibliothèque (sources & musées) Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com