Vikings, Normands, Carolingiens... aux passionnés de l'histoire Index du Forum

Vikings, Normands, Carolingiens... aux passionnés de l'histoire
Forum d'amateurs de la reconstitution historique

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Vikings célèbres : Les Jarls de Lade

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Vikings, Normands, Carolingiens... aux passionnés de l'histoire Index du Forum -> Sources, projets et discussions histos -> Viking VIIIème - XIème siècle -> Informations générales sur les Vikings
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Hrodwulf
Héritage Historique


Inscrit le: 26 Jan 2013
Messages: 757
Localisation: RENNES
Masculin

MessagePosté le: Mer 29 Jan 2014 - 21:11    Sujet du message: Vikings célèbres : Les Jarls de Lade Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
Les Jarls de Lade  

Introduction  

1) Qui sont-ils ?
Les Jarls de Lade (Hlaðir en vieux norrois), comme nous l'apprend la Heimskringla ou « The Chronicle of the Kings of Norway » de Snorri Sturluson (Histoire des Rois Norvégiens, en français) ont eut une importance capitale dans l'histoire de Norvège entre le IX ème et le XI ème siècle ; autant dans l'unification du pays dans un premier temps que dans la gouvernance de celui-ci par la suite. En effet, ces derniers y ont exercés le pouvoir à plusieurs reprises entre 970 et 1030 en tant que Jarls régents; donc, sans avoir le titre de Roi de Norvège.  A la fin du X ème siècle, les Jarls de Lade deviennent la famille la plus puissante du pays. Dans l'histoire du pays, ils occupent donc une place presque aussi importante que la dynastie des Hårfagreætta (famille royale de Norvège fondée par Harald Ier) avec qui ils sont d'abord liés par le sang (plusieurs mariages ayant été célébrés entre les deux clans) et plus tard, en conflit pour le pouvoir.


2) Précisions géographiques :
Lade, située sur les rives du Trondheimsfjord, correspond à un quartier de l'actuelle ville de Trondheim (ville fondée par Olaf Tryggvason en 997). Au départ, sous le règne d' Håkon Grjotgardsson le domaine des Jarls comprenait les régions du Trøndelag (Nord-Trøndelag et Sor-Trøndelag) et de l'Hålogaland, soit, les régions centrales de Norvège. D'autres provinces y seront annexées au fil du temps.




I) Håkon Grjotgardsson (838 – 869 ou ~900), Fils de Grjotgard Herlaugsson


La date et le lieu de naissance d'Håkon Grjotgardsson ne sont pas déterminés avec certitude, plusieurs options sembleraient envisageables. Il pourrait être né en l'an 838, à Lade, Sor-Trøndelag ; cependant, la date de 855 est également avancée par certains historiens, il pourrait même être né dans l' Hålogaland. Durant la période qui nous intéresse, avant qu'Harald Ier de Norvège dit « Belle Chevelure » ne deviennent roi de la Norvège unifiée, Håkon Grjotgardsson gouvernait sur la région côtière de l'Ørland, dans le Trøndelag.


Lors de la bataille du Gauldal (Sor-Trøndelag), Håkon fournit  un nombre important d'hommes au roi Harald « Belle Chevelure », qui était alors roi de plusieurs petits royaumes dispersés ; ce dernier fut victorieux. En remerciement pour son aide,  Håkon Grjotgardsson se vit confier deux provinces défaites à deux rois locaux : Gauldal et Strinda (toutes deux situées dans la région du  Trøndelag). Harald « Belle Chevelure » et Håkon Grjotgardsson devinrent de fidèles alliés. Après plusieurs batailles,  ils défirent les huit rois de la région du  Trøndelag. Håkon Grjotgardsson étendit son domaine en prenant le contrôle du Sunnfjord et du Nordfjord.


Les deux hommes n'étaient pas seulement alliés sur le plan militaire, ils étaient aussi devenus très proches. Harald épousa Åsa , la fille d'Håkon, tandis que ce dernier épousa Ingergerd Haraldsdatter, la fille d'Harald. Cela dit, ces unions ont permit à Harald d'accroître 
son pouvoir sur la Norvège.


En 869, un différent opposa Håkon Grjotgardsson au Jarl Atli « Le Mince », qui avait autorité sur les petits royaumes de Sogn (actuel fylke (comté) de Sogn og Fjordane) et de Gaular. Le roi Harald avait décidé de concéder Sogn à Håkon. Håkon Grjotgardsson demanda alors au Jarl Atli de séjourner à Gaular, son royaume initial, et de lui céder Sogn selon la volonté du roi Harald. Atli refusa et continua de gouverner sur ses deux royaumes dans l'attente d'une rencontre avec Harald. Mais, le roi Harald « Belle Chevelure » étant occupé au sud du pays avec sa flotte, la rencontre n'eut jamais lieu ; Håkon et Atli s'affrontèrent dans le Fjord de Stavanger à Fialar.  Håkon Grjotgardsson perdit la vie au cours de la bataille, tandis que le Jarl Atli victime d'une blessure mortelle mourut sur l'île d'Atley, où il fut transporté par ses hommes après la bataille.


Entre 872 et 885 (la date exacte n'est pas déterminée), Harald « Belle Chevelure » devient roi de la Norvège unifiée, l'aide d'Håkon lui fut précieuse dans son entreprise. Lorsque Harald était absent, Håkon avait autorité sur tout le Trøndelag ; aucun habitant de la région n'était tenu en plus haute estime par le roi. Certaines sources mentionnent une date plus tardive de la mort d'Håkon Grjotgardsson, vers 900, ce qui impliquerait que la bataille se serait déroulée plus tardivement. Le fils d'Håkon,  Sigurd Håkonsson, étant né vers 890 (là aussi la date exacte reste inconnue), il est fort probable qu'une date de mort aux alentours de 900 soit plus probable.




II) Sigurd Håkonsson (~890 –  962), fils d'Håkon Grjotgardsson et de Ingergerd Haraldsdatter


Sigurd Håkonsson est né vers 890, très certainement à Lade. Son père Håkon Grjotgardsson et Harald Ier de Norvège (« Belle Chevelure ») étaient très proches. Deux des fils de Harald,  Halfdan et Sigrœd ont étés éduqués par Håkon. Sigurd a donc grandit à leur côté ; élever les enfants d'un amis était considéré comme un honneur. Tout comme son père avant lui, Sigurd  épouse une femme qui est une descendante du roi Harald « Belle Chevelure », une de ses petites filles : Bergljot Toresdatter Møre, fille du  Jarl Tore Rangvaldsson de Møre dit « le Taciturne » et de Ålov Årbot Haraldsdatter, une des filles de Harald et de la jeune Gyda (une des nombreuses épouses du roi Harald dont le père fut le roi Eirik de Hordaland).




A la mort de son père,  Sigurd Håkonsson devint Jarl de Lade. Dans la Heimskringla, Sigurd est décrit comme étant un homme supérieurement intelligent et très généreux, il serait même l'homme le plus sage de toute la Norvège. Vers 920, le roi Harald « Belle Chevelure » étant parti en expédition, il assista à la naissance du fils de ce dernier. Sigurd eut l'honneur d'ondoyer l'enfant et de choisir son prénom, il le nomma Håkon, comme son propre père. 




En 931, Le roi Harald « Belle Chevelure » cèda le trône de Norvège à son fils Eric, plus connu sous le nom de Eric Ier dit « Hache Sanglante » , second roi de la Norvège unifiée. Alors qu'Harald séjournait dans ses grands domaines du Hordaland, Eric décapita dix sept de ses frères. Seul Håkon, dernier né d'entre eux resta en vie car il était élevé en Angleterre par le Roi Adalstein d'Angleterre dit « Le Glorrieux ». Après la mort de son père quelques années plus tard, le jeune Håkon revint en Norvège et se ligua avec Sigurd Håkonsson, lui promettant un pouvoir étendu si il l'aidait à récupérer le trône. Sigurd convint les paysans d'accepter le jeune Håkon comme roi. Deux ans seulement après son accession au pouvoir, Eric « Hache Sanglante » fut chassé de Norvège par Håkon et son armée. C'est ainsi que débute le reigne d'Håkon Ier dit « Le Bon », Sigurd gouverne alors sur tout le Trøndelag.


En 937, à Lade, lors du banquet du solstice d'hiver donné chez Sigurd en l'honneur du roi Håkon « Le Bon », Bergljot, la femme de Sigurd, donna naissance à un enfant. Le roi baptisa le fils de son meilleur ami de son propre prénom ; l'enfant n'est autre qu'Håkon Sigurdsson dit « Le Puissant », futur Jarl de Lade et premier Jarl régent de Norvège.


Le roi Håkon « Le Bon » et  Sigurd Håkonsson demeurèrent de fidèles alliés dans la lute contre Eric « Hache Sanglante » et ses fils. Sigurd était à la tête de l'armée aux côtés du roi. Les deux hommes étaient très proches, Sigurd aidait et conseillait le jeune roi comme s'il s'agissait de son propre fils. Cependant, ils n'avaient pas les mêmes croyances. En effet, ayant grandit en Angleterre, le roi Håkon « Le Bon » avait été élevé dans la fois chrétienne. Lors de l'assemblée de Frosta, le jeune roi essaya de convertir son peuple pendant un discours ; tout le monde fut indigné. Sigurd, bien qu'étant un fervent adorateur des dieux nordiques et un maître du sacrifice ne s'opposa pas à la volonté d'Håkon. Il savait que le roi n'arriverait pas à convertir le pays et effectua tout les rituels en son nom dans tout le Trøndelag (Håkon n'était jamais présent lors des sacrifices). L'attitude du roi commença à engendrer une incompréhension de la part du peuple et de vives contestations. Sigurd réussi à le convaincre de participer aux cérémonies païennes lors d'un banquet rituel organisé à Lade ; mais là encore, Håkon déçût son peuple par ses actes.


Håkon « Le Bon » et Sigurd Håkonsson furent victorieux contre les fils d'Eric « Hache Sanglante » lors de la bataille d'Ogvaldnes. En 961, Le roi Håkon trouva la mort dans la bataille de Fitjar dans le Hordaland, bataille qui l'opposa à nouveau aux fils d'Eric, désireux de reprendre le trône (cependant, le camp du roi Håkon fut victorieux). Håkon « Le Bon »  n'ayant pas d'héritier, le troisième fils d'Eric monta sur le trône et devint Harald II dit « à la Pélisse Grise », quatrième roi de Norvège. Sigurd conserva son autorité sur le Trøndelag, qui etait alors la région la plus riche et la plus puissante de Norvège ; c'est sûrement pour cette raison qu'Harald « Pélisse Grise » n'osa rien tenter à son encontre.


Gunnhild « la Mère des Rois », mère d'Harald « Pélisse Grise », incita fortement ses fils à éliminer le Jarl de Lade. Le roi Harald « Pélisse Grise » avait peur de Sigurd, il trouva alors un moyen de gagner sa confiance pour l'éliminer facilement. Il fit porter des cadeaux et des messages d'amitié à Sigurd, déclarant qu'une entente amicale était possible et qu'il désirait le rencontrer. Sigurd accepta l'amitié du roi mais ne put le rencontrer ayant à faire dans son royaume. En 963, Le Jarl Sigurd Håkonsson fut trahit par son propre frère Grjotgard qui s'allia avec l'ennemi. Alors que Sigurd donnait un banquet, Il trouva la mort avec ses hommes dans un incendie allumé par le roi de Norvège Harald « Pélisse Grise » aidé de Grjotgard.




III)  Håkon Sigurdsson dit « le puissant » (937 –  995) Fils de  Sigurd Håkonsson et Bergljot Toresdatter de Møre


Håkon Sigurdsson est né en 937, selon la Heimskringla, c'est le roi de Norvège Håkon Ier dit « Le Bon » qui lui donna son prénom. Il est décrit comme étant un homme d'une beauté exceptionnelle, vigoureux, intelligent et vaillant au combat. Lorsque il apprit la mort de son père Sigurd, Håkon décréta l'appel aux armes dans tout le Trøndelag. Les forces armées élurent Håkon pour succéder à son père et prendre le contrôle de l'armée du Trøndelag. Par crainte, les fils d'Eric « Hache Sanglante » s'enfuirent vers le sud en direction du Romsdal et du Sunnmøre.


C'est vers 964 que vint au monde son Fils Eirik Håkonsson. La mère de ce dernier était une des nombreuses maîtresses d'Håkon, rencontrée lors d'un séjour dans l'Oppland (Suède).  Le Jarl aurait eut plusieurs enfants avec ses maîtresses, parmi lesquels nous pouvons également citer sa fille Ragnhild.


Håkon  lutta contre les fils d'Eric « Hache Sanglante » et de Gunnhild pendant trois an. Un accord fut conclu pour le bien des paysans las de la guerre, Håkon conserva son autorité sur le Trøndelag. Cependant,  seulement trois années s'écoulèrent avant que le conflit ne redémarre. Sachant que l'armée ennemie devait arriver en grand nombre par le nord du Trøndelag et qu'il serait difficile de les battre, Håkon et ses troupes prirent la direction du sud pour guerroyer dans les provinces de Møre et de Romsdal. Grjotgard (l'oncle d'Håkon, celui-là même qui avait aidé Harald « Pélisse Grise » a tuer Sigurd Håkonsson) avait été chargé de défendre la province de Møre ; Håkon le tua au court des affrontements.


Ayant perdu le contrôle du Trøndelag, Håkon fut contraint de fuir au Danemark. Il s'allia à Harald « le Doré », prétendant au titre de roi du Danemark, cependant détenu par son oncle Harald Ier de Danemark dit « à la Dent bleue ».  Håkon réussit à convaincre Harald « le Doré » de tuer son ennemi Norvégien Harald « Pélisse Grise ».  En réalité, Håkon était secrètement allié à Harald « à la Dent Bleue » et tua Harald « le Doré » pour lui.


En 965,  Harald « à la Dent Bleue » envahît la Norvège avec Håkon, qui reprit alors le contrôle du Trøndelag mais aussi de sept autres provinces ( Rogaland, Hordaland, Sogn, Fjord, South-Møre, North-Møre et Romsdal). Håkon Sigurdsson se contenta du poste de Jarl régent de Norvège et ne revendiqua pas le titre de roi même si le pays était soumit à son autorité. Il donna l'ordre de restaurer tous les temples et le culte. Après être revenu de suède où il avait fuit, Harald Grenske, petit fils de Harald « Belle Chevelure » gouverne une partie du pays pour Harald « à la Dent Bleue ». Une grande bataille eut lieue dans le Sogn entre Håkon et le roi Ragnfrœd (un des derniers fils vivants d'Eric « Hache Sanglante ») qui fut définitivement chassé de Norvège.


Le Jarl Håkon Sigurdsson épousa Thora Skagisdatter de Møre, fille de Skagi Skoptasson, un personnage puissant, selon la Heimskringla. C'était une femme d'une très grande beauté avec qui il eut trois enfants : deux garçons, Heming et  Svein Håkonsson et une fille,  Bergljot Håkonsdatter. 


En 974, le roi Harald « à la Dent Bleue » sollicita l'aide du Jarl Håkon afin de lutter contre l'empereur Otton II du Saint-Empire romain germanique qui venait d'envahir le Jutland, au sud du Danemark.  Håkon et l'armée Norvégienne placée sous son commandement furent envoyés sur le rempart du Danevirke où ils firent subir de lourdes pertes à la flotte de l'empereur Otton II qui battit alors en retraite.  Après la bataille, Håkon décida de faire voile vers la Norvège mais l'absence de vent favorable le contraignit à demeurer au mouillage dans le Limfjörd. Lorsque Håkon apprît qu'Harald « à la Dent Bleue » était en difficulté sur l'île de Mors, il partit avec son armée pour lui prêter main forte. A son arrivée, il constata qu'Harald « à la Dent Bleue » avait subit une défaite et qu'il avait été forcé d'accepter une trêve et un baptême (il accepta sans difficulté de christianiser le Danemark). Le Jarl Håkon et ses hommes furent baptisés de force. Mais, tout comme son père et ces ancêtres, Håkon demeurait un païen convaincu. Avant de quitter le Danemark, il fit débarquer les prêtres venus à ses côtés pour christianiser la Norvège ; il rendi un sacrifice à Odin et pilla les côtes du pays pour se débarrasser de la suzeraineté danoise. Ses actes relancèrent le conflit entre le Danemark et la Norvège.


En 977,  Håkon Sigurdsson envoya autant de troupes vikings que possible chez Vladimir Ier de Kiev afin de l'aider à récupérer son trône. Ne réussissant pas à reprendre le pouvoir en Norvège, le roi Harlad « à la Dent Bleue » fit appel au Vikings de Jomsborg, commandés par le Jarl Sigvaldi. Ses troupes comptaient une soixantaine de navires et progressèrent rapidement sur les terres d'Håkon Sigurdsson. Les Vikings de Jomsborg se rassemblèrent sur la côte occidentale de l'île de Hod, dans l'anse de Hjørungavåg. Ayant apprit leur position, Håkon et sa flotte de cent quatre vingt navires se rendirent sur les lieux. Håkon concentra l'attaque sur le navire du Jarl Sigvaldi. De nombreux Jarls norvégiens étaient présent aux côtés d'Håkon durant la bataille ; ses fils Svein et Eirik disposaient de plusieurs navires sous leur commandement. Les flottes vinrent au contact et une rude bataille s'engagea. Des hommes tombèrent des deux côtés mais face à la vaillance et la férocité des Vikings de Jomsborg, le camp d'Håkon, bien que vainqueur, subît les plus lourdes pertes. Pendant la bataille, Håkon aurait offert son fils Erling en sacrifice pour s'assurer de la victoire.


Après la victoire, qui lui valu les honneurs du peuple, aussi longtemps qu' Håkon gouverna la Norvège (pendant 25 ans), une paix durable régna sur le pays ; le Jarl était aimé des siens. Håkon contrôlait toute la côte occidentale de la Norvège, il avait autorité sur seize provinces, chacune dirigée par un Jarl placé sous ses ordres. En plus d'avoir été un bon gestionnaire, il s'est également distingué par ses nombreuses victoires au combat, mais aussi par son penchant naturel pour les femmes. Le Jarl ne se contenta pas seulement d'avoir eut de nombreuses maîtresses, il prit également pour habitude de faire enlever des femmes de grands personnages, de les conduire chez lui afin de partager sont lit avec elles pendant une voir plusieurs semaines. Ces pratiques, fréquentes,  commencèrent à entraîner l'hostilité du peuple.


En 995, Håkon apprit la présence à l'ouest d'un certain Ali, qui était peut être un descendant des rois de Norvège. Il envoya son amis Thorir Klakka en voyage de commerce à Dublin pour mener l'enquête. Les craintes du Jarl étaient fondées, Ali n'était autre qu' Olaf Tryggvason (le petit fils de Harald « Belle Chevelure »). Thorir réussi à convaincre Olaf d'entreprendre un voyage en Norvège mais à leur arrivée le Jarl Håkon était en fuite, le peuple était entré en révolte. Håkon se cachait dans une ferme à Medalhus dans la vallée de Gauldal, dans le Trøndelag. Il demanda à ses esclaves de lui ramener Gudrun, la femme d'un riche paysan nommé Orm Lyrgia qui vivait à Bunes, dans la vallée. Orm ne se laissa pas faire et très vite les paysans marchèrent en direction de Medalhus avec la ferme intention de tuer le Jarl.  Håkon se retrancha d'abord dans une grotte avec Kark, un des ses esclaves. Afin de ne plus être repérés, les deux hommes se cachèrent ensuite dans la soue à cochon de la ferme de Thora de Rimol, une proche amie du Jarl. Après avoir proféré des menaces à son esclave qui semblait vouloir quérir Olaf, Håkon Sigurdsson, « Le Puissant », fut tué dans son sommeil par Kark. Celui-ci coupa la tête d' Håkon et la remis à Olaf  le lendemain à Lade, où elle fut lapidée. C'est ainsi que débute le règne D'Olaf Ier de Norvège.




IV)  Eirik Håkonsson (~964  –  1013 ou  ~1023) Fils d'Håkon Sigurdsson et une de ses maîtresses


Eirik Håkonsson est né vers 964, sa mère était une femme de basse extraction qu'Håkon rencontra en hiver lors d'un séjour dans l'Oppland (Suède), c'est elle qui choisi le prénom de l'enfant. Elle alla trouver le jarl Håkon et lui dit qu'il était le père du petit garçon. Etant un fils illégitime, son père Håkon « Le Puissant » ne lui accordait que peu d'importance et confia son éducation à son grand amis Thorleif le Sage, un homme riche et puissant qui vivait dans les hauteurs de Meldal (Sor-Trøndelag). Enfant, il donna vite espoir de devenir un homme digne de ce nom, se distinguant par sa taille et sa vigueur et doté d'une beauté exceptionnelle, comme son père.


Un été, lors d'une levée navale, âgé d'environ dix ou onze ans, Eirik s'attira là colère de son père. A l'approche de la rade, alors qu'il naviguait aux côtés de Thorleif, son père adoptif, Eirik demanda à ce dernier de venir au mouillage à côté du bateau d'Håkon. Skopti Skagason, le beau frère du jarl Håkon, arriva avec son navire au même moment. Or, il avait pour habitude d'ancrer son navire à côté de celui du Jarl et demanda alors à Eirik et Thorleif de déplacer leur bateau. Eirik lui répondit de trouver un autre mouillage. Håkon menaça Eirik afin qu'il laisse l'emplacement à Skopti ; humilié, le fils du jarl s’exécuta. 


Au printemps suivant, Eirik se procura une troupe et Thorleif lui prêta un navire. Le jeune homme fit voile vers le Møre ou il livra bataille contre Skopti. Celui-ci perdit la vie mais Eirik accorda sa grâce aux hommes encore en vie. Après la bataille, Eirik prit la direction du sud et arriva au Danemark où pendant l'hiver, il séjourna au près du roi Harald Ier de Danemark (« à la Dent Bleue »). Au printemps suivant, Harald décerna à Eirik le titre de Jarl et l'envoya au sud de la Norvège pour qu'il gouverne sur le Vingulmark et le Romerike, provinces sous contrôle danois.


Lorsque Eirik Håkonsson apprit que les vikings de Jomsborg étaient en route pour le  Trøndelag, il alla immédiatement rejoindre son père Håkon Sigurdsson. C'est certainement à ce moment que les deux hommes se réconcilièrent (leurs relation étaient mauvaises depuis qu'Eirik avait provoqué la mort de Skopti, le beau frère de son père). Ils organisèrent la mobilisation de tous les hommes et tous les navires disponibles dans les nombreuses provinces gouvernées par Håkon. Durant la bataille de Hjørungavåg (voir III)  Håkon Sigurdsson), Eirik était à la tête d'une flotte de soixante navires. Il joua un rôle essentiel dans la bataille. Douze vikings de Jomsborg, dont  Vagn Ákason (un des chefs de l'armée) furent graciés par Eirik, ce qui déplut au Jarl Håkon. Une forte amitié naquit entre Vagn et Eirik, ce dernier maria Vagn à Ingibiorg, la fille de Thorkel Leira, il lui donna un navire de guerre et un équipage.


En 995, après la mort de leur père et l'accession au trône d'Olaf Tryggvason, Eirik et son frère Svein, accompagnés de parents et d'amis, s'enfuirent en direction de la Suède, où ils furent chaleureusement accueillis par Olaf Sœnski dit « Olaf le Suédois » (fils du roi Eric de Suède et beau fils du roi Svein « à la Barbe Fourchue »). En 996, Eirik partit pour le Danemark et alla trouver le roi Svein « à la Barbe Fourchue » (fils d'Harald « à la Dent Bleue »), il épousa sa fille Gyda qui en 997 mit au monde un garçon qu'il nommèrent Håkon, comme le père d'Eirik.


Eirik partageait son temps entre le Danemark et la Suède. Il fut rejoint par un grand nombre de norvégiens désireux de fuir l’oppression chrétienne menée par  Olaf Tryggvason. Eirik organisa des raids avec ses hommes à Gotland et au large de Staur, dans le pays des Vendes (nord de l'actuelle Allemagne). Au printemps suivant, il ravagea les terres du roi Vladimir de Kiev ; il tua la population et brûla tout sur son passage. Il pilla ensuite un grand nombre de régions en Russie, il ravagea toute l'Adalsysla (ouest de l'actuelle Estonie)  et l'île d'Ösel, où il s'empara de quatre navires montés par des danois qu'il tua.


Svein « à la Barbe fourchue » envoya un messager à Olaf de Suède et au jarl Eirik afin de leur demander de lever une armée suédoise et de les rejoindre au Danemark pour qu'ils livrent tous ensemble bataille contre Olaf Tryggvason.  Eirik et Olaf de suède rassemblèrent alors d'importantes forces navales à travers tout le royaume. C'est ainsi qu'en l'an 1000, débuta la bataille de Svolder (il est de nos jours impossible de savoir le lieu exact de la bataille, l'île de Svolder était certainement située sur la côte septentrionale de l'Allemagne). Olaf  Tryggvason était de retour de la baltique avec le Jarl Sigvaldi (chef des Vikings de jomsborg), tout deux à la tête d'une flotte de soixante et onze navires, en route pour rejoindre leur alliés près de l'Île de Svolder. En réalité, Sigvaldi qui possèdait onze des navires de la flotte, était allié avec les danois et les suédois et Olaf allait tomber dans une embuscade. Lorsque il arriva près du mouillage de ses ennemis, ceux-ci  laissèrent passer la majeur partie des navires norvégiens avant de lancer l'attaque sur le Grand Serpent, vaisseau d'Olaf, qui était alors le plus grand et le plus beau navire de guerre.


Olaf refusa de fuir devant l’impressionnante flotte de ses ennemis. Il ne craignait pas tellement les danois et les suédois, mais Eirik, car comme lui, c'était un norvégien. Olaf fit placer ses douze navires en ligne défensive.  La bataille fut acharnée et extrêmement meurtrière. Après avoir perdu plusieurs navires et de nombreux hommes, Svein de Danemark et Olaf de Suède furent contraint de se replier. Un a un, Eirik défit tous les navires norvégiens, beaucoup des ses hommes tombèrent au combat mais les danois et les suédois vinrent les remplacer. A la fin, il ne resta plus que le Grand Serpent, véritable forteresse flottante ; Eirik vint se placer bord à bord de celui-çi avec son vaisseau, l'Etrave-de-Fer, dont la proue était renforcée par des lamelles de fer. Un combat d'estoc et de taille s'engagea. Les navires du Jarl encerclaient le Grand Serpent, les hommes D'olaf se défendaient vigoureusement mais la victoire n'était plus qu'une question de temps. Olaf sauta par dessus bord, les hommes d'Eirik essayèrent de le capturer mais blessé et victime du poids de son équipement, il coula au fond de l'eau. C'est ainsi qu'Eirik remporta la bataille, il prit possession du Grand Serpent, s'empara d'un grand butin et put enfin retourner en Norvège.


Après cette victoire, Svein de Danemark, Olaf de Suède et  Eirik Håkonsson partagèrent entre eux la Norvège. Eirik obtint la plus grande partie du pays : quatre provinces du Trøndelag et le Halogaland, le Namdal, les Fjords et les Fjaler, le Sogn et le Hordaland, le Rogaland et le nord de l'Agder.  Svein du Danemark obtenu le Vik et confiat le Hedmark et le Romerike à Eirik. Olaf de Suède obtenu le reste du pays et laissa Svein Håkonsson gouverner sur ses terres. Eirik s'attribua toutes les propriétés royales qu'Olaf  Tryggvason avait octroyées à son beau-frère Erlingr Skjálgsson ; ce dernier demeurait puissant et populaire et cela déplaisait à Eirik. Erlingr continua comme auparavant à percevoir les revenus fonciers dans le Rogaland et les tenanciers durent souvent y payer une double redevance.


Eirik et Svein Håkonsson se firent baptiser mais il laissèrent chacun libre de choisir sa religion et maintinrent les anciennes lois et coutumes du pays ; ils furent de bons souverains aimés du peuple. Le baptême fut sans doute pour eux un choix politique, du fait de leur alliance avec Olaf de Suède et Svein de Danemark, tout deux chrétiens. Les convictions religieuses chrétiennes d' Eirik n’étaient donc sans doute pas aussi fortes que celles de ses alliés. L' Historia Norwegiae prétend même qu'Eirik aurait activement travaillé à déraciner le christianisme de Norvège.


En 1008, Svein de Danemark (« à la Barbe Fourchue ») trouva la mort ; c'est son fils Knútr « Le Grand » (également beau-frère d'Eirik) qui prit le pouvoir. Ce dernier demanda à Eirik de l’accompagner en Angleterre avec son armée ; l'expérience du Jarl Norvégien à la guerre  faisait de lui un conseiller idéal pour le jeune roi. C'est alors qu'en 1012 (ou 1015), le jarl rejoint Knútr dans sa campagne en Angleterre, laissant le royaume de Norvège sous la surveillance de son fils Håkon et de son beau-frère Einarr Eindridason dit « Secoue-Panse ». Eirik prit Lundúnaborg (Londres) aux côtés de Knútr puis combattit à l'ouest de la ville où il abbatit le Ealdorman (chef de comté) Ulfkell Snillingr  dit « le Preux ». Selon la Saga de Saint Olaf, tirée de la Heimskringla, Eirik passa un hiver en Angleterre pendant lequel il livra plusieurs batailles puis, au cours de l'automne 1013, il décida de se rendre à Rome mais il mourut en Angleterre d'une saignée (phlébotomie) et ne pu entreprendre son voyage. En réalité la mort du Jarl est sans doute plus tardive ; en effet, lorsque 
  Knútr prit le contrôle du nord de l'Angleterre vers 1016, il donna le contrôle de la Northumbrie à Eirik, qui en devint le comte. Un document Anglais mentionne qu'Eirik aurait été contraint à l'exil et serait retourner en Norvège mais cela est peu probable ; aucune source norroise ne mentionne un quelconque retour du Jarl.




V)  Svein Håkonsson (?  –  1017) Fils d'Håkon Sigurdsson et Thora Skagisdatter de Møre


Aucun texte ne mentionne l'année et le lieu de naissance de Svein, de même, nous n'avons aucune information sur son enfance. D'après la Heimskringla, le Jarl Svein était l'homme le plus beau que l'on n'ait jamais vu. Le premier fait marquant dans la vie de Svien Håkonsson est sa participation à la bataille de Hjørungavåg (voir III)  Håkon Sigurdsson) aux côtés de son père Håkon et de son frère  Eirik. Au cours de l'affrontement, Svein disposait tout comme son frère de soixante navires placés sous ses ordres. A un moment,  Vagn Ákason (un des chefs des Vikings de Jomsborg) attaqua si rudement les navires de Svein que celui-ci donna l'ordre de nager à culer et fut sur le point de prendre la fuite. Son frère arriva au même moment pour l'aider et ainsi,  il put maintenir son alignement et continuer le combat jusqu'à la victoire.


En 995, après la mort de son père et l'accession au trône d'Olaf Tryggvason, Svein quitte la Norvège avec son frère pour se rendre en Suède. Vers l'an 1000, après la victoire d'Eirik à la bataille de Svolder, Svein se maria avec Holmfrid Olafsdatter, fille du roi Olaf Sœnski (Olaf  de Suède). Ils eurent une fille qu'ils nommèrent Gunnhildr. Olaf de Suède donna le titre de jarl à Svein, qui gouverna alors pour son compte sur quatre provinces du Trøndelag, les deux provinces de Møre, le Romsdal, et la partie orientale du Ranrike.  Svein se fit baptiser avec son frère Eirik et régna sur le pays à ses côtés jusqu'à que celui-ci ne parte en Angleterre et meurt. 


Alors  que Svein gouvernait le pays aux côtés de son neveu Håkon Eiriksson, les deux Jarls firent la paix avec Erlingr Skjálgsson. Il fut convenu qu'Aslákr, le fils d'Erlingr, épouse Gunnhildr, la fille de Svein. Erlingr et  Aslákr devaient également recevoir tous les revenus qu' Olaf Tryggvason avait donné a Erlingr. Celui-ci devint alors un proche ami des deux Jarls et ils scellèrent leur amitié par des serments mutuels.


Vers 1014, le fils d'Harald du Grenland (région au sud de la Norvège) : Olaf Haraldsson, plus tard surnommé Saint Olaf, retourna en Norvège après avoir passé son enfance dans plusieurs pays d'Europe. (voir l'article sur Saint Olaf). Les intentions D'Olaf Haraldsson étaient très claires, il était le dernier descendant d'Harald Ier de Norvège (« à la Belle Chevelure ») et désirait reprendre le trône de Norvège, celui-là même qu'Olaf Tryggvason n'avait pas put conserver à cause des Jarls de Lade. Olaf força Håkon Eiriksson à quitter le pouvoir (voir VI) Håkon Eiriksson). L'héritier du trône reçu le soutient de plusieurs seigneurs Norvégiens, Olaf convoqua avec eux le Thing et exposa devant les boendr ses projets et sa revendication du pouvoir. Son discours  fut apprécié  et on lui donna le titre de roi de tout le pays.


Une nuit, alors que le Jarl Svein préparait le banquet de Jól à Steinker dans le Trøndelag, des espions envoyés par son beau-frère Einarr Eindridason arrivèrent pour le prévenir qu'Olaf était en route vers Trondheim. Svein et ses hommes prirent le large le soir même et arrivèrent à l'aube dans le Skarnsund. Ils y virent le Roi Olaf qui remontait le fjord à la rame avec sa troupe. Le Jarl fit demi tour et mit son navire au mouillage près d'une forêt danse, si bien quil était masqué par les branches et les feuillages. Il ne faisait pas encore jour lorsque Olaf passa devant eux et il ne les vit pas. Ensuite, Svein quitta le fjord pour se rendre à Frosta, dans son domaine. Le Jarl envoya des hommes dans le Gauldal chercher Einarr.


Svein et Einarr rassemblèrent une grande armée de presque deux mille hommes et se dirigèrent vers Trondheim. Les hommes d'Olaf qui montaient la garde à cheval sur le Gaularáss (colline dont la crête était longue de plusieurs centaines de mètres) virent l'armée du Jarl arriver. Ils en informèrent le Roi Olaf vers minuit et ce dernier pris la fuite en bateau avec sa troupe. Au même moment, Svein arriva en ville avec ses hommes et  récupéra les provisions du banquet de Jól qu'Olaf s'était approprié puis incendia tous les bâtiments. Aussitôt après la Jól, Svein rassembla des hommes dans tout le Trøndelag  et convoqua la levée régulière. Beaucoup de boendr et de seigneurs étaient aux côtés du Jarl, la plupart d'entre eux avaient pourtant prêté serment d'allégeance au Roi Olaf l'hiver précédent. Ils se dirigèrent vers le sud en longeant les côtes et rassemblèrent du monde dans chaque comté avant d'être rejoints par Erlingr Skjálgsson, lui même accompagné de beaucoup d'hommes dont de nombreux chefs. Svein et sa troupe se dirigèrent vers le Vík, ils entrèrent dans le Grenmarr (actuel Langesundsfjorden) puis mouillèrent dans un port près de Nesjar, le cap qui s'avance entre Grenmarr et le Fold.


Olaf avait apprit où Svein se trouvait et s'y dirigea avec son armée. A son arrivée, les troupes du Jarl étaient déjà en armes et l'affrontement éclata, c'est ainsi que débuta la bataille de Nesjar en 1017.  Dans un premier temps, celle-ci fut des plus rudes et personne ne put dire de quel côté la victoire  pencherait. Il y eut de nombreux blessés et beaucoup d'hommes tombèrent dans les deux camps. L'armée de Svein était plus nombreuse mais moins bien équipée et entraînée que celle d'Olaf. En effet, le Roi disposait sur son navire d'une troupe d'élite et chaque homme portait une cotte de maille. Ensuite, les hommes d'Olaf se ruèrent à l'abordage, beaucoup d'hommes de Svein tombèrent et d'autres sautèrent par dessus bord. Les hommes du Roi attaquèrent le bateau du Jarl et il s'en fallut de peu qu'ils ne montent dessus. Svein et une partie de son armée réussirent cependant à prendre la fuite à la rame dans le fjord tandis que d'autres fuirent à pieds ou furent obligés de se rendre.


Svein gagna le large et rassembla ses bateaux, il prit conseil de ses chefs. Erlingr Skjálgsson proposa de faire voile vers le nord et d'y rassembler des hommes pour se battre contre Olaf à nouveau. Mais, à cause des pertes importantes, la plupart insistèrent pour que le Jarl aille trouver son beau-père Olaf de Suède afin d'obtenir l'aide des suédois. C'est ce que fit Svein. Olaf de Suède proposa au Jarl de rester avec lui pour gouverner sur quelques royaumes suédois ou de lui fournir des forces suffisantes pour reprendre la Norvège au Roi Olaf.  Svein choisi la seconde option, car telle était la volonté de ses hommes, restés nombreux à ses côtés. Ils se mirent d'accord pour marcher sur le Trøndelag l'hiver suivant, comptant sur la fidélité et les renforts des habitants de cette région. Mais d'abord, ils décidèrent d'aller guerroyer pendant l'été sur la route de l'est pour y faire du butin. 


Le Jarl et ses hommes passèrent tout l'été en Garðaríki (Russie) puis regagnèrent la Suède à l'automne 1017. Svein, qui avait contracté une maladie pendant l'expédition mourut peu de temps après son retour en Suède. 




VI) Håkon Eiriksson (997 – 1029) Fils d'Eirik Håkonsson et de Gyda Sveindsdatter de Danemark


En 996, Eirik Håkonsson épousa Gyda, la fille du roi Svein « à la Barbe Fourchue » de Danemark. Håkon Eiriksson naquit de leur union en 997, Eirik le nomma ainsi car c'était le prénom que portait son père. Håkon était âgé d'environ 16 ans lorsque vers l'an 1012 son père quitta la Norvège pour l'Angletrre. Ce dernier lui confit la surveillance du pays. Etant cependant un peu jeune, c'était Einarr Eindridason, le beau-frère d'Eirik, qui gouvernait en son nom. Dans la Heimskringla, il est dit qu'Håkon était le plus bel homme que l'on eût vu, avec de longs cheveux, beaux comme de la soie, retenus sur sa tête par un ruban d'or.


Au cours de l'automne 1014, Olaf Haraldsson tendit une embuscade à Håkon. Le prétendant au titre de roi de Norvège rentrait d'Angleterre lorsqu'il apprit que le jarl était au sud, dans le Sogn, avec un seul navire. Olaf se rendit sur les lieux et mouilla un bâtiment de chaque côté du chenal de Sauðungssund, sachant qu'Håkon allait le remonter. Olaf plaça une grosse chaîne entre ses deux knörr ; pensant qu'il s'agissait de deux bateaux marchands qui se trouvaient dans le chenal, Håkon s'engagea entre les deux bâtiments et Olaf fit tendre la chaîne. Le navire du jarl  se leva par l'arrière  puis piqua du nez, de telle sorte qu'il se remplit d'eau et chavira. Certains des hommes d'Håkon se noyèrent, d'autres furent tués. On conduisit Håkon et le reste de sa troupe sur un des navires ennemi. Olaf leur fit grâce, cependant,  le jarl dut promettre de quitter la Norvège et faire le serment de ne plus jamais livrer bataille contre lui. On redressa le bateau d'Håkon et chacun reprit sa route. Afin d'honorer son serment,  Håkon quitta la Norvège pour l'Angleterre où il retrouva le Roi  Knútr, son oncle maternel. Le jarl lui expliqua les démêlés qu'il avait eut avec Olaf. Il fut accueillit à bras ouverts par son oncle qui lui proposa même de rejoindre sa hird et lui donna de grands pouvoirs dans ses états.


Près de dix années passèrent. Olaf gouvernait la Norvège et Knútr « Le Grand », roi d'Angleterre et des états Danois avait conquit les terres anglaises par batailles, combattant et s'évertuant pendant plusieurs années  avant que le peuple anglais ne lui obéisse. Lorsque il estima avoir pleinement pris la direction du pays, il décida de prendre le contrôle de la Norvège, comme l'avait fait jadis son grand père Harald « à la Dent Bleue » avec l'aide d'Håkon Sigurdsson, le grand père d' Håkon. Knútr considérait posséder en héritage toute la Norvège mais Håkon, qui en avait été honteusement dépossédé, estimait en posséder une partie. Si le peuple norvégien avait été favorable au couronnement d'Olaf dans un premier temps, la situation changea rapidement et profita à Knútr et Håkon. Beaucoup de boendr et de gens importants fuirent la Norvège à cause de la tyrannie menée par Olaf.  Une partie des norvégiens comptaient désormais sur le jarl et son puissant oncle pour leur rendre leur liberté.


Knútr envoya des hommes en Norvège pour porter une lettre à Olaf. Il revendiquait la propriété de toute la Norvège, royaume que ses ancêtres avaient gouvernés avant lui. Knútr voulait offrir la paix à tous les pays, il ne voulait pas porter la guerre en Norvège ; il proposa alors une alternative au Roi Olaf. Si celui-ci voulait gouverner la Norvège, alors il devrait venir trouver Knútr afin de recevoir en fief le pays de sa part. Il était également convenu qu'Olaf lui verse les tributs que payaient autrefois les jarls norvégiens. Olaf déclara qu'il défendrait la Norvège par les armes et que personnes sur ses terres ne verserait de tributs à Knútr.


En 1027, Olaf se dirigea vers le Danemark avec son armée alors que le roi Knútr séjournait en Angleterre. Lorsque il arriva sur Sjóland, ils se mit à faire des ravages et des descentes à terre. Beaucoup de danois furent tués mais il fit aussi des prisonniers. Dans le même temps, la Scanie avait été ravagée par le roi des suédois, Önundr Olafsson, allié et beau frère d'Olaf. Lorsque les deux hommes se retrouvèrent, il dévoilèrent à leurs troupes et aux peuple danois qu'ils avaient l'intention de soumettre le Danemark. Face à cette cruauté, beaucoup se soumirent et leur promirent obéissance.


Lorsque Knútr apprit ce qui venait de se passer, il rassembla une grande armée et désigna Håkon comme chef en second de ses troupes. Les deux hommes disposaient tout deux d'un grand navire dont les figures de proue étaient dorées ; les voiles des deux bateaux étaient à rayures bleues, rouges et vertes et ils étaient entièrement peints au-dessus de la ligne de flottaison. Ils dirigèrent leurs troupes d'Angleterre jusqu'au Danemark, dans le Limfjörd, où s'étaient rassemblés en grand nombre des gens du pays. Lorsque les danois virent le Roi Knútr arriver, il ne fut plus alors question de se soumettre aux Norvégiens et aux Suédois. L'armée de Knútr et Håkon  était deux fois plus importante par sa taille que celle d'Olaf et Önundr. Les deux rois décidèrent alors de prendre la fuite vers la Suède, où ils mouillèrent dans la rivière Helgiá. Knútr et Håkon se lancèrent à leur poursuite. En quelques jours, Olaf avait eut le temps de dévier le cours d'eau et de construire un barrage à l'aide de troncs. Lorsque l'armée du puissant Knútr arriva, il fit rompre le barrage afin de libérer les eaux sur ses ennemis. Mais malgré tous leurs efforts, les suédois et les norvégiens ne parvinrent pas à prendre le dessus et s'enfuirent à nouveau.


Le Roi Olaf perdait chaque jour un peu plus la confiance de son peuple et son armée était affaiblie. Tout le monde savait que Knútr « Le Grand » rassemblait son armée pour attaquer la Norvège et que les chances de victoire d'Olaf étaient minces. C'est ce qui arriva l'année suivante, en 1028. A son arrivée,  Knútr et les boendr tinrent des things et la plupart d'entre eux lui promirent obéissance.  Erlingr Skjálgsson, qui fut jadis le beau-frère du roi Olaf Tryggvason, vint à Knútr  avec de grandes troupes et les deux hommes se lièrent d'amitié ;  Knútr lui promit l'administration d'une partie du pays lorsque il serait roi. Lorsque il arriva à Trondheim, Knútr convoqua un grand thing au cours duquel il fut proclamé roi  de toute la Norvège. Il confia l'administration du pays à  Håkon Eiriksson.  Einarr Eindridason s'associa à  Håkon et pris tous les revenus territoriaux qu'il avait eus auparavant lorsque les Jarls de Lade gouvernait le pays. Avec l'aide d'Håkon, Knútr gouvernait désormais sur trois des grandes nations du Nord.


Olaf engagea une bataille au cours de laquelle il tua Erlingr. Le Jarl Håkon leva une armée et se rendit en soirée à Frekeyjarsund, tout près de la position d'Olaf. Une partie des chefs du roi déchu allèrent à la rencontre du jarl avec leurs hommes et lui jurèrent fidelité. Olaf quitta le pays par les terres pour se rendre en suède puis en Russie.


Au cours de l'été 1029,  Håkon quitta la Norvège pour se rendre en Angleterre afin de rendre visite à  Gunhild, nièce du roi Knútr, avec qui il était fiancé. Le jarl désirait célébrer ses noces en Norvège, c'est pourquoi il rassembla en Angleterre les provisions qu'il estimait difficile de se procurer sur les terres où il avait autorité.  Håkon prit la mer en automne et trouva la mort avec ses hommes lors du naufrage de son navire pendant la traversée entre l'Angleterre et la Norvège, laissant alors le pays sans chef. Le jarl avait eut une fille nommée Boldi (dont l'année de naissance est inconnue) mais pas de fils, c'est ainsi que s'éteignit la lignée des Jarls de Lade.

Sources :
Histoire des Rois de Norvège (Heimskringla), Snorri Sturluson, L'aube des peuples, Gallimard. 


La saga de Saint Olaf (tirée de la Heimskringla), Snorri Sturluson, Editions Payot.


http://familytreemaker.genealogy.com
Les membres suivants remercient Hrodwulf pour ce message :
Frank Sigvaldson (30/01/14), Svanhildr (30/01/14), Hallgerðr (05/09/14)
Revenir en haut
Frank Sigvaldson
Modérateur global


Inscrit le: 23 Déc 2010
Messages: 5 674
Localisation: Vexin
Masculin

MessagePosté le: Jeu 30 Jan 2014 - 13:08    Sujet du message: Vikings célèbres : Les Jarls de Lade Répondre en citant

Du beau boulot, merci !
Revenir en haut
Hrodwulf
Héritage Historique


Inscrit le: 26 Jan 2013
Messages: 757
Localisation: RENNES
Masculin

MessagePosté le: Jeu 30 Jan 2014 - 15:56    Sujet du message: Vikings célèbres : Les Jarls de Lade Répondre en citant

De rien, c'était un plaisir!
Revenir en haut
Asbjörn Invarson
Membres


Inscrit le: 06 Juil 2014
Messages: 50
Localisation: Nyons (26)
Masculin

MessagePosté le: Ven 5 Sep 2014 - 17:26    Sujet du message: Vikings célèbres : Les Jarls de Lade Répondre en citant

SUperbe. Merci
_________________
C'est quand tu vois qu'une guêpe s'est posée sur une de tes couilles que tu comprends qu'on ne résout pas tout par la violence...
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 16:46    Sujet du message: Vikings célèbres : Les Jarls de Lade

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Vikings, Normands, Carolingiens... aux passionnés de l'histoire Index du Forum -> Sources, projets et discussions histos -> Viking VIIIème - XIème siècle -> Informations générales sur les Vikings Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com