Vikings, Normands, Carolingiens... aux passionnés de l'histoire Index du Forum

Vikings, Normands, Carolingiens... aux passionnés de l'histoire
Forum d'amateurs de la reconstitution historique

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Empereurs de Constantinople de Jean Skylitzès

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Vikings, Normands, Carolingiens... aux passionnés de l'histoire Index du Forum -> Sources, projets et discussions histos -> Varègue VIIIème - XIème siècle
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Svanhildr
Modo Varègue


Inscrit le: 26 Juin 2011
Messages: 951
Localisation: Rennes
Féminin

MessagePosté le: Lun 16 Déc 2013 - 13:41    Sujet du message: Empereurs de Constantinople de Jean Skylitzès Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
"Haut fonctionnaire actif à Constantinople sous le règne d'Alexis Ier Comnène (1081-1118), Jean Skylitzès est l'auteur d'une Synopsis historique où il raconte les règnes des empereurs byzantins depuis la mort de Nicéphore Ier en 811 jusqu'à la destitution de Michel VI le Vieux en 1057. Dans cette œuvre, il combine les histoires écrites par ses prédécesseurs, dont beaucoup ne sont pas parvenues jusqu'à nous. La Synopsis de Skylitzès se trouve être ainsi la source narrative la plus complète pour les deux siècles et demi qu'elle couvre. Elle constitue une voie d'accès privilégiée pour qui veut connaître Byzance à travers ce que les Byzantins eux-mêmes en ont dit."

On notera qu'il ne s'agit donc pas d'un témoin direct et d'une partialité plus que probable.

La garde varègue (varanges) arrive vers la fin de ce pavé, avant il parle des Rhôs (scandinaves, suédois pour beaucoup) à partir de l'attaque de Constantinople le 18 juin 860. Certains seront recrutés par Basile II pour la garde du palais, ainsi que des francs. Avant cela, quelques périodes de répit par accord, mais sinon ça massacre à tour de bras.

Voici comment Jean décrit leur arrivée sur leurs terres qui "furent ravagées par les incursions de la flotte des Rhôs qui sont un peuple de Scythes sauvages et féroces". (p.94)
PS: oui dans tout le bouquin il les appelle Rhôs et Scythes... Pourquoi cette confusion? à creuser. Mais donc encore une fois attention...

Ensuite voici le célèbre passage venant apparemment conforter l'idée que les scandinaves avaient des femmes combattantes (alors on est loin et avec une confusion de peuple à la clé etc...)


 
Citation:



"Les Romains fondirent sur eux; ils fléchirent et s'enfuirent, se réfugiant sans gloire dans la ville. Ce jour-là, beaucoup d'entre eux moururent à la fois parce qu'ils se piétinèrent entre eux à cause de l'étroitesse du lieu et parce que les Romains, les rattrapant, les tuèrent. Sphendosthlav lui-même faillit se faire prendre, mais la nuit, survenue entre-temps, le tira d’affaire. Ceux qui échappèrent au danger, quand ils furent à l'abri de l'enceinte, firent de grandes lamentations sur la mort d'Ikmôr. Quand aux Romains, en dépouillant les barbares qui étaient tombés, ils trouvèrent, gisant parmi les morts, des femmes équipées en guerriers: elles avaient combattu les Romains avec les hommes."



(p.255)

Le contexte: juste avant, les Rhôs se sont fait massacrer à Preslav, femmes et enfants sont tués ou capturés. Ici, à Dorostolon, ils sont assiégés dans la ville dans laquelle ils se sont retranchés et sont écrasés par la famine (et les catapultes). En désespoir de cause, les Rhôs tentent une sortie massive menée par Ikmôr, un grand guerrier:"s'il était tenu en si haute estime, il ne le devait pas à la noblesse de son sang ni à la sympathie qu'il inspirait, mais tous le révéraient pour ses seuls exploits". Anémas, fils du roi crétois et garde du corps de l'empereur, le voyant ébranler les lignes romaines, "ne se laissa pas impressionner par la taille de cet homme ni effrayer par sa force", marcha sur lui et le tua. Cela mit en déroute les Rhôs  qui se réfugièrent dans l'enceinte et encouragea les Romains.

Je passe sur le nombre de fois où il les appelle les barbares. Je vous laisse contempler le peu de gloire qui leur est attribué.

Donc ils se font massacrer, ceux qui restent vont surement mourir par ce beau mois de juillet, pris au piège. Pas étonnant que les femmes défendent leur peau. Tout comme dans Ragnar, c'est pour cela qu'elles prennent les armes. Et Jean précise ce détail pour montrer toute la brutalité de cette bataille.

Seul autre fait d'arme trouvé pour le moment, à la fin du livre, une femme du pays tue un varange qui tentait de la violer en lui plantant sa propre dague dans le cœur. Hop le mot barbare revient, et les autres gardes la porte en victoire et lui remette toute la fortune de son défunt agresseur. (p 326-327)
_________________
Princesse trashou
Les membres suivants remercient Svanhildr pour ce message :
Runi Arnsbjörnson (16/12/13), Hrodwulf (16/12/13), Frank Sigvaldson (23/12/13), Reffrinna (22/04/14), Max Milan (15/03/15)
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 16:48    Sujet du message: Empereurs de Constantinople de Jean Skylitzès

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Vikings, Normands, Carolingiens... aux passionnés de l'histoire Index du Forum -> Sources, projets et discussions histos -> Varègue VIIIème - XIème siècle Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com